il veut briser l’isolement des personnes âgées avec ce coussin connecté

il veut briser l’isolement des personnes âgées avec ce coussin connecté
il veut briser l’isolement des personnes âgées avec ce coussin connecté

« Les personnes âgées ne sont pas acculturées au numérique, pose Alain Tixier. Au manque de confort s’ajoutent des problèmes de santé, de motricité, de vision et d’arthrose. Quand on a des problèmes de sensibilité ou des problèmes cognitifs, c’est compliqué d’utiliser ces outils tactiles.

Une situation que l’inventeur azuréen a vécu de près. “Ma mère ne pouvait pas utiliser de comprimé car elle n’avait pas de sensibilité dans les doigts”il se souvient.

« Lorsque nous n’utilisons pas de tablette, de smartphone ou d’ordinateur, cela crée de l’isolement et de l’exclusion sociale. Cependant, lorsque nous n’avons plus d’interaction, nous perdons du terrain.
Alain Tixier

La difficulté d’utiliser les outils numériques met les femmes et les hommes en perte d’autonomie et en situation d’illettrisme. Un problème qui touche plus de 7 millions de personnes âgées en France.

Face à ce constat, l’inventeur azuréen cherche alors une solution et développe, en 2017, le « Coussin Victor ».

Un coussin connecté : un outil simple et adapté

« Je souhaitais proposer un dispositif simple et sécurisant. Ce coussin est moelleux, la technologie disparaît pour ne pas effrayer. Pour sa conception, nous avons travaillé avec des ergothérapeutes, des psychomotriciens, des neuropsychiatres.

Facile à tenir, cette tablette flexible se connecte en Bluetooth au téléviseur du salon.

“Ils l’utilisent un peu comme une télécommande” il continue.

Les progrès doivent être adaptés aux capacités de chacun.

S’il souhaite communiquer avec un proche, il lui suffit d’appuyer sur le bouton « appel vidéo ». Le coussin vibre pour indiquer que l’action a été prise en compte. La personne âgée peut ainsi communiquer avec ses enfants ou petits-enfants qui apparaissent sur son écran de télévision.
Ils ont la possibilité de lui envoyer des photos ou des messages.

“Pour communiquer avec elle, il leur suffit de télécharger l’application Viktor”, précise Alain Tixier.

Pour bénéficier de cet équipement, vous devez payer une première mensualité de 89,99 € puis 29,99 €/mois.

Communiquer, divertir, alerter

Plus de 1 300 personnes utilisent le coussin chaque jour. PhotoSC

D’autres services ont également été connectés à ce coussin : comme l’accès à des livres audio, des films, mais aussi une assistance à distance.

« En appuyant sur l’icône contactez-moi, la personne âgée peut signaler qu’elle ne se sent pas bien. Si un membre de leur famille ne parvient pas à les joindre, au bout d’une minute, cela déclenche une assistance à distance.

Cet outil se comporte comme un hub pouvant également récupérer les données de santé de la personne âgée. « Par exemple, la tension artérielle, la saturation en oxygène, etc. sont transmises aux professionnels de santé. Ainsi, le CHU de Martinique suit les bénéficiaires à domicile grâce à notre coussin », il explique.

Qui utilise le coussin ?

« En moyenne, nos utilisateurs ont entre 75 et 100 ans » poursuit Alain Tixier.

Ils utilisent cet objet à la maison ou dans les maisons de retraite.

« Nous avons plus de 1 300 utilisateurs actifs chaque jour. Et 23 000 personnes qui utilisent les applications, ce sont des membres de la famille de la personne âgée qui créent un compte pour pouvoir être connectés à leur proche via le coussin.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV “Nous prendrons l’argent!” Licenciés il y a quinze ans, les ex-salariés de Laroche-Peltier gagnent 2,3 millions d’euros aux prud’hommes
NEXT Au G7, Le Maire appelle à « éviter une guerre commerciale » avec la Chine