Prendre le contrôle pendant le Covid, Shanghai à la recherche de son influence passée

Prendre le contrôle pendant le Covid, Shanghai à la recherche de son influence passée
Prendre le contrôle pendant le Covid, Shanghai à la recherche de son influence passée

NARRATIF – La mégalopole, vitrine internationale de la Chine, tarde à retrouver son énergie cosmopolite à l’heure où Xi Jinping reprend le contrôle centralisateur.

  • Envoyé spécial à Shanghai

Sur la terrasse bondée du Polux, le tartare de bœuf de Paul Pairet fait toujours fureur au Xintiandi. La langue de Molière se heurte au mandarin ou à l’anglais sur les tables du bistrot rétro du chef étoilé, offrant une saveur parisienne résolument cosmopolite au cœur de Shanghai. Les touristes et les voyageurs d’affaires reviennent dans la plus grande métropole de Chine, placée sous confinement pendant la pandémie. « Ça revient ! Il y a des gens qui arrivent de Paris. se réjouit Pairet, qui gère trois établissements dans la ville et voit le bout du tunnel avec un sourire gourmand.

Son bistrot était devenu un refuge pour la communauté française au temps du Zéro Covid, mais sa brasserie emblématique Mr&Mrs Bund, à proximité des gratte-ciel scintillants de Pudong, peine toujours à retrouver son rythme de croisière en attendant les visiteurs du monde entier qui viennent autrefois bondé là-bas. A l’étage, le mythique « Bar rouge » et sa terrasse vertigineuse surplombant le fleuve Huangpu, incontournable à l’heure du décollage ébouriffant chinois, a fermé ses portes. A l’image du « M sur le Bund » dominant les quais de la métropole de 23 millions d’habitants, face au quartier des affaires de la ville, une institution dont le patron australien a jeté l’éponge.

Comme symbole de l’horizon qui se rétrécit de Shanghai, vitrine internationale de la Chine communiste et poumon de la deuxième économie mondiale, contrainte de tourner le dos au monde à l’heure du redressement idéologique imposé par le président Xi Jinping. Et qui tente de retrouver son attractivité mondiale malgré le ralentissement chinois, le dirigisme de Pékin…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 85% à découvrir.

Vente flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le Vietnam cherche à accroître sa part de marché du café au Canada