plus de 50 ans, pas une ride

plus de 50 ans, pas une ride
plus de 50 ans, pas une ride

Menée par Roger Moore et Tony Curtis, cette série est un chef-d’œuvre collectif.

Une si longue carrière en seulement quatre rôles, et en commençant par la télévision, c’est unique, et c’est de Roger Moore. Il a débuté à 31 ans en 1958 avec Ivanhoé (39 épisodes), continue avec Le Saint tout au long des années 1960 (118 épisodes) avant de terminer en 1985 au cinéma, après avoir incarné sept fois James Bond 007. Et, tout l’été, nous pourrons voir l’intégralité de ce qui reste comme son chef-d’œuvre : le rôle de Lord Brett Sinclair dans Cordialement.

Chef d’oeuvre collectif. Pour contrer ce dandy débonnaire à l’élégance surannée – il dessinait lui-même ses costumes – et à la nonchalance naturelle, il nous fallait cet autre génie : Tony Curtis adoubé, pour la version française, par le non moins génial Michel Roux, qui improvisait quelques dialogues, et qui plaisait. Curtis à tel point qu’il ne voulait plus d’autre voix française que lui-même.

Des voitures de rêve

Ajoutons d’autres merveilles : les voitures dans lesquelles roulent les protagonistes. Pour Curtis, une Dino 246 GT, produite à moins de 4 000 exemplaires entre 1969 et 1974 par une filiale de Ferrari, Dino étant le prénom du fils aîné d’Enzo Ferrari. Pour Moore, une Aston Martin DBS, produite à un peu plus de 1 200 exemplaires. On voit aussi passer quelques Rolls-Royce Silver Shadow, souvent en France, sur la Côte d’Azur et à Monaco.

Lire aussiSérie : la folie des comédies policières

Cette saveur européenne n’a pas séduit les États-Unis, où la série a été un échec, ce qui a conduit à son arrêt après 24 épisodes.

Paris Première, tous les dimanches à 21h à partir du 16 juin. Et, le 16 juin à 23h50, un documentaire (2017) de Jac et Johan sur la série.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Jordan de Luxe confie le drame qu’il a failli vivre dans son nouveau show (VIDEO) – .