La SIG remboursera les millions surfacturés sur le prix de l’électricité à partir de juillet — rts.ch — .

Après un début d’année mouvementé, Genève Services Industriels a annoncé vouloir se soumettre à un exercice de transparence. Suite à la surfacturation du prix de l’électricité de plusieurs millions de francs, SIG a annoncé lundi qu’elle procéderait à un remboursement à partir du mois prochain.

Tout est parti d’un constat de la Cour des comptes lors d’un audit présenté en février dernier : 22 millions de francs avaient été surperçus entre 2008 et 2021. Le calcul du coût des pertes du réseau SIG était erroné (qui représente une partie du prix total de l’électricité). , Note de l’éditeur).

Dans la foulée, l’entreprise publique s’est engagée à rembourser les millions de francs payés en trop, mais aussi à faire auditer l’ensemble de sa méthode de tarification.

>> Lire : La Cour des comptes constate une surfacturation des Services industriels de Genève

Forfaits pour les ménages et les PME

Aux 22 millions, la SIG a ajouté 5 millions de francs d’intérêts. Sur cette base, le calcul des montants remboursés dépend du niveau de consommation du client. Les ménages genevois recevront un forfait de 28 francs chacun; il en va de même pour les PME, qui selon leur taille recevront un versement unique compris entre 180 et près de 800 francs. Pour les gros consommateurs – de plus de 100 000 KW/H par an, comme la société Rolex ou les CHU par exemple – le montant remboursé est calculé en fonction de leur consommation à fin 2023.

Le remboursement sera visible sur la facture que chacun des quelque 300 000 clients SIG recevra fin juin ou en juillet.

“Aujourd’hui, la question qui préoccupe tout le monde est de savoir si cette erreur de calcul n’est pas l’arbre qui cache la forêt”, a déclaré Robert Cramer, président du conseil d’administration de SIG. Le SIG a donc fait appel à une société d’audit pour revoir le mode de calcul de l’intégralité du prix de l’électricité payé par les Genevois. Cet audit, réalisé par le cabinet d’économie suisse et présenté lundi, conclut que les GIS respectent globalement les règles fixées et ne sont à côté que sur deux points de détail. Les prix sont équitables, a déclaré Alain Zbinden, directeur général par intérim de l’entreprise.

Autres audits en cours

La prochaine étape pour l’entreprise publique sera les résultats des audits lancés en cas de soupçons de népotisme révélés par les médias. Alain Zbinden a annoncé lundi qu’une enquête administrative concernant une affaire d’embauche suspecte avait déjà été ouverte par la direction. Les conclusions de l’ensemble de ces enquêtes devraient être rendues publiques à la rentrée.

>> Lire aussi : Le directeur général du SIG quitte son poste après des soupçons de népotisme

Robert Cramer a reconnu qu’« il s’agissait d’une première étape vers la transparence des SIG ». La société de droit public doit poursuivre ses efforts et veiller à « regagner la confiance des Genevois ».

Tania Sazpinar/kkub

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT informations issues des accumulations de portefeuille – .