Le réveil d’un trou noir supermassif observé en direct pour la première fois ? – .

Le réveil d’un trou noir supermassif observé en direct pour la première fois ? – .
Le réveil d’un trou noir supermassif observé en direct pour la première fois ? – .

Depuis son éclatement en 2019, la galaxie SDSS1335+0728 ne cesse de gagner en luminosité. Son trou noir central s’activerait, un phénomène jamais observé auparavant par les astronomes.

Le trou noir supermassif situé au cœur de la galaxie SDSS1335+0728, à 300 millions d’années-lumière dans la constellation de la Vierge, pourrait être en train de brûler. Depuis décembre 2019 et son éclat d’éclat dans les domaines ultraviolet, visible et infrarouge, elle attire en tout cas l’attention des astronomes. Dans une étude à paraître dans la revue Astronomie et astrophysique, Paula Sánchez Sáez et ses collègues analysent en détail ce hoquet, détecté grâce au Zwicky Transient Facility de l’Observatoire du Mont Palomar (Californie). Conclusion : le monstre pourrait se réveiller pour de bon ! Une hypothèse d’autant plus crédible que, depuis février 2024, le trou noir émet également à plus haute énergie, en rayons X.

Une activité sans précédent

En 2019, après la détection de la forte augmentation de luminosité de son noyau, SDSS1335+0728 a été classé AGN (Active Galactic Nucleus). Une catégorie bien connue des astronomes, dont elle était alors considérée comme un exemple parmi d’autres. Sauf que SDSS1335+0728 n’avait jamais présenté une telle activité, comme l’a découvert l’équipe de Paula Sánchez Sáez en examinant des observations plus anciennes. Plus intrigant encore, le phénomène se poursuit et s’intensifie !

Disponible sur notre boutique en ligne et en kiosque (où le trouver ?)

Sur l’un des Ciel et espace 595 : Les trous noirs, et s’ils étaient très proches ?

Un réveil scruté de près

“Ces variations peuvent s’expliquer par l’inflammation d’un trou noir d’environ 1 million de masses solaires ou par un TDE exotique”, envisage l’équipe dans son article. Les TDE (pour Tidal Disruption Event) sont des éclats de luminosité provoqués par la destruction d’une étoile passant trop près d’un trou noir supermassif. Phénomènes brefs, en général. Ce qui ne cadre pas bien avec les observations.

L’équipe privilégie donc la deuxième hypothèse : un réveil durable du trou noir. Sous l’œil des télescopes, elle transformerait son hôte du statut de galaxie inactive à celui de galaxie active. Une première qui promet de nombreuses autres observations de SDSS1335+0728 dans les mois à venir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’or reste stable alors que les traders attendent les données sur l’inflation américaine pour obtenir des indices sur la Fed – .
NEXT Jérôme Tonneau condamné à trente ans de prison pour le meurtre de son ex-compagne.