« Je suis triste et inquiet de voir la colère monter partout »

« Je suis triste et inquiet de voir la colère monter partout »
« Je suis triste et inquiet de voir la colère monter partout »

Originaire de Corrèze, Franck Bouysse a reçu, en 2019, le Prix des Libraires et le Prix des Lecteurs pour « Elle pour Born of No Woman ». Son roman « Buveurs de vent » a également remporté le prix Jean-Giono en 2020. Son dernier roman (prix Lamartine) s’intitule « L’hommepopulé ». Les chroniques de l’époque actuelle s’inscrivent dans la tradition créée par Alexandre Vialatte.

Il y a en nous un goût amer, comme un goût de poussière, en tout, et une colère qui nous suit partout… chantait France Gall. En ces temps d’élections

, plutôt que d’apaiser cette colère qui irrigue la société, nos femmes et nos hommes ne font que l’alimenter. L’Assemblée nationale est devenue un tribunal de miracles idéologiques où les certitudes se jettent à la face, alors qu’elle devrait être un lieu de débats raisonnés. En voilà un qui brandit un drapeau qu’un autre s’apprête aussitôt à brûler. Tous deux agissent par pure provocation, choisissant méthodiquement leurs combats pour qu’on en parle. La seule culture qu’ils possèdent est celle du chaos, de l’ignorance et de la stupidité. Ils n’ont aucune perspective sur les événements sauf celle d’une arme à feu.

Réfléchir à

Lorsque, le 2 août 1914, Kafka écrit dans son journal qu’il est allé se baigner après avoir appris que l’Allemagne venait de déclarer la guerre à la Russie, ce n’est pas qu’il soit indifférent à cette nouvelle. Il a d’abord voulu dire qu’au lieu de laisser libre cours à la colère et à la peur en affichant des certitudes immédiates, il avait besoin de réfléchir sur un événement dont personne ne comprenait encore la signification. Les intellectuels et les politiques feraient bien de s’inspirer d’une telle sagesse pour réprimer le dogmatisme et la tentation mortifère d’une solution définitive.

N’oubliez pas qu’à la lumière de l’Histoire, on finit toujours par se tromper, que nous sommes tous des hérétiques en puissance.

Le communisme, le droitisme, le socialisme, le centrisme, le nationalisme, l’insoumisme, l’écologisme, n’ont réussi qu’à prouver que les politiques censés agir dans l’intérêt des citoyens, ne parviennent, au mieux, qu’à reformuler sans cesse les mêmes questions pour lesquelles ils n’ont pas le moindre concret. réponse à apporter, et au pire, transformer la colère en haine.

Chronique du présent de Franck Bouysse : « Je traverse souvent ces villages désertés par les commerces… »

Malheureusement, on ne peut que constater que les phares censés éclairer les populations se sont éteints les uns après les autres. Et il faut leur reprocher, à ces gens désorientés, de succomber au chant des sirènes ! vide

(vide)

Des avis vides

La nature ayant horreur du vide, aujourd’hui, certains écrivains, acteurs, chanteurs, artistes de tous bords, pour peu qu’ils aient une aura médiatique, rotent des opinions sans filtre, des opinions souvent creuses comme l’aiguille d’Étretat. Je pense que l’artiste n’est pas là pour choisir ouvertement son camp, régler ses comptes, lancer une armée contre une autre. Ne vous entendez pas avec nos pauvres politiciens et ne mettez pas le feu aux poudres à leurs côtés. Il est là pour poser des questions visant à embrasser le monde et non à le cantonner à une place forte défendue par les canons.

Alors oui, je suis triste et inquiète de voir la colère monter de partout. Mais que faire ? Que faire de cette colère, sinon la laisser passer à travers nous. Et puis, tendez la main, dansez, encore une fois, sur les accords communs que nous aimions tant. Évidemment. Riez des choses stupides. Comme des enfants. Comme avant. Évidemment.

Franck Bouysse

Chronique rédigée avant les résultats des élections européennes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV COMPRENDRE. Qu’est-ce que l’observatoire de la jeunesse bretonne ? · Région Bretagne – .
NEXT Ce site divise par deux le prix du Samsung Galaxy S23 Ultra – .