Qui est Nadim Bajrami, le nouveau buteur le plus rapide de l’histoire de l’Euro ? – .

Qui est Nadim Bajrami, le nouveau buteur le plus rapide de l’histoire de l’Euro ? – .
Qui est Nadim Bajrami, le nouveau buteur le plus rapide de l’histoire de l’Euro ? – .

Alors que la vidéo de son but inscrit après seulement 23 secondes tournait déjà en boucle dans tous les médias depuis près de deux heures, Nadim Bajrami a fini par s’en rendre compte. “Je ne savais pas que j’avais battu un recorda-t-il déclaré à la chaîne Klan Kosova avant de retrouver son calme. Mais je n’ai pas le temps de penser à l’objectif. Je dois préparer le prochain match.

Même si son bilan n’a finalement été d’aucune utilité dans le résultat final compte tenu de la réaction immédiate de l’Italie, le milieu offensif de 25 ans restera à jamais comme le premier joueur de l’histoire de l’Euro à marquer dès la première minute de jeu. Pourtant, le joueur pourrait très bien n’avoir jamais joué l’Euro.

La Suisse voulait le garder

Né à Zurich, Bajrami a longtemps suivi la même trajectoire que Xhaka, Shaqiri ou Berhami, ses illustres prédécesseurs eux aussi originaires d’Albanie. Il a porté la veste suisse dans toutes les catégories d’âge : des U15 aux U21. Il s’apprêtait même à disputer l’Euro Espoirs en mars 2021, avant que son sang albanais ne reprenne l’avantage au dernier moment.

Furieuse, la Suisse tente alors d’empêcher le joueur d’opter pour la nationalité sportive albanaise. La fédération suisse a même obtenu gain de cause en appel auprès de la FIFA, en s’appuyant sur le fait que Bajrami avait participé à plus de quatre matches avec les U21 suisses. En saisissant le Tribunal arbitral du sport (TAS), les Albanais ont néanmoins finalement obtenu gain de cause quelques mois plus tard. En septembre 2021, il a pu effectuer sa première sélection pour le A.

Comment Sylvinho et Zabaleta ont transformé l’Albanie : « Plusieurs samedis, nous avons regardé leurs matchs à 9 heures du matin à cause du retard »

Avec Frattesi et De Winter

En club, le meneur de jeu formé aux Zurich Grasshoppers vient de boucler sa cinquième saison… en Italie. Arrivé pour la première fois en Serie B à Empoli, il participe à la montée en Serie A dès sa deuxième saison. En 2022-2023, il a pu partager le vestiaire avec le néo-Diable Rouge Koni De Winter, jusqu’à ce que Sassuolo décide de le transférer en janvier. Chez les Neroverdi, Bajrami a pu retrouver son partenaire au milieu de terrain Davide Frattesi, avec qui il avait déjà pu former une bonne paire du côté d’Empoli.

Cependant, leurs chemins se sont séparés l’été dernier, lorsque Frattesi a rejoint l’Inter. Et tandis que son ami italien était sacré champion, Bajrami a vécu une saison chaotique à Sassuolo. Individuellement (2 buts et 2 passes décisives), mais surtout collectivement avec ce relégable enregistré depuis l’avant-dernière place. Le joueur a néanmoins réussi à se ressaisir pour disputer son premier Euro avec l’Albanie, après avoir joué un rôle essentiel (3 buts) lors de la magnifique campagne de qualification.

TGV Bajrami, champion en titre des jets et énorme frayeur : ce qu’il faut retenir d’Italie – Albanie (2-1)

Et voilà qu’il se montre décisif, avec style, face à son ami Frattesi et aux champions d’Europe en titre. La suite du tournoi face à la Croatie puis à l’Espagne s’annonce cependant désormais encore plus compliquée. “Je suis déçu du résultat, mais fier des joueurs qui ont tout donné sur le terrain”positif néanmoins le coach Sylvinho qui aurait pu arracher le match nul en fin de match (90e) sans un arrêt de Donnarumma devant Manaj.

Malgré un début de match catastrophique, l’Italie renverse l’Albanie et assure l’essentiel (2-1)

Italie : Donnarruma, Calafiori, Bastoni, Dimarco (83e Darmian), Di Lorenzo, Jorginho, Barella (90e+2 Folorunsho), Frattesi, Pellegrini (77e Cristante), Chiesa (77e Cambiaso), Scamacca (83e Retegui).

Albanie: Strakosha, Djimsiti, Ajeti, Mitaj, Hysaj, Ramadani, Asllani, Bajrami (87ème Muçi), Asani (68ème Hoxha), Seferi (68ème Laçi), Broja (77ème Manaj).

Arbitre: M. Zwayer (Allemagne).

Avertissements: Pellegrini, Calafiori, Broja, Hoxha.

Les buts : 1er Bajrami (0-1), 11e Bastoni (1-1), 16e Barella (2-1).

Le meilleur : Nicolo Barella (7,5/10)

Et dire qu’il était encore incertain à quelques heures du coup d’envoi, et qu’il n’a effectué que la veille son premier entraînement complet. Quoi qu’il en soit, Barella était là. Avec le deuxième but (16e) qui a permis à l’Albanie de se faire renverser en l’espace de cinq minutes. Plus généralement, Barella a livré une performance de haut niveau. Avec une activité énorme au milieu de terrain, beaucoup de précision dans ses mouvements (97% de passes réussies) et un vrai leadership.

Le flop : Armando Broja (4/10)

Considéré comme la star offensive de cette équipe, l’attaquant prêté par Chelsea à Fulham n’a pas convaincu plus que cette saison avec les Cottagers (0 but). Solitaire au milieu de la défense italienne, il s’est montré maladroit sur les quelques occasions de briller et n’a pas joué le rôle espéré dans les stalles. Son remplaçant (Manaj) s’est montré plus dangereux en l’espace d’un quart d’heure.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Tesla augmente les prix de son modèle 3 en Europe en raison des droits de douane – .
NEXT USA-Donald Trump blessé par balle à l’oreille lors d’un rassemblement – ​​14/07/2024 à 04:19 – .