Le programme de formation innu en entretien éolien remporte un prix Gala des énergies renouvelables

Le programme de formation innu en entretien éolien remporte un prix Gala des énergies renouvelables
Le programme de formation innu en entretien éolien remporte un prix Gala des énergies renouvelables
Le Centre Mitshapeu et le Cégep de la Gaspésie offrent le programme de formation innu en maintenance éolienne

L’entreprise Apuiat, qui complète le développement du premier parc éolien sur la Côte-Nord, est fière du succès du programme de formation sur mesure en entretien d’éoliennes destiné aux Innus. Le programme a remporté hier soir le Prix Nergica de développement de la main-d’œuvre lors du Gala de reconnaissance des énergies renouvelables, qui avait lieu hier soir à Carleton-sur-Mer.

La formation était offerte par le Centre régional d’éducation des adultes Mitshapeu à Uashat, avec la collaboration du Cégep de la Gaspésie et des Îles. Il s’agit du premier programme de formation pour techniciens débutants en maintenance d’éoliennes offert sur la Côte-Nord. C’est également une première pour l’adaptation des formations aux membres des communautés autochtones.

Une cohorte de pionniers

Quatre étudiants innus poursuivent actuellement une formation. Ils deviendront les premiers techniciens en maintenance d’éoliennes de la Nation Innue. Le programme vise à pourvoir une partie des emplois permanents nécessaires à la phase opérationnelle du parc éolien Apuiat la Pentecôte.

La mise en service des éoliennes est prévue fin 2024. La formation des travailleurs indigènes a débuté en janvier 2024. Elle dure près de huit mois (569 heures). Le Cégep de Sept-Îles et le turbinier Vestas collaborent en matière d’apprentissage continu. La formation se termine par deux cours intensifs dans un parc éolien et au Centre de formation en maintenance d’éoliennes du Québec en Gaspésie.

Apuiat est une coentreprise détenue à 50 % par Boralex et à 50 % par les communautés innues. «Quelle fierté», se réjouit le président d’Apuiat Marc Genest. Notre programme de formation est un exemple concret de bénéfices directs pour les communautés partenaires du projet. Les diplômés de cette première cohorte sont les pionniers de cette industrie émergente au cœur du Nitassinan. Ces premiers pas dans le secteur éolien sont les premiers d’un long cheminement vers une acquisition durable de connaissances et d’expertises qui mèneront à la prospérité de nos communautés », annonce-t-il.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet