le célèbre pasteur se sent « amputé » après le décès de son épouse Blanche Kandolo

le célèbre pasteur se sent « amputé » après le décès de son épouse Blanche Kandolo
le célèbre pasteur se sent « amputé » après le décès de son épouse Blanche Kandolo

Première réaction de Marcello Tunasi après le décès de sa femme. Le célèbre pasteur congolais s’est exprimé jeudi 13 juin 2024, sur son compte X (ex-Twitter), au lendemain de la disparition de Blanche Kandolo.

Dans sa publication, le pasteur titulaire de l’église évangélique de Compassion s’est montré dévasté par la disparition de celui qui partageait sa vie jusqu’à ce mercredi 12 juin 2024. « De toute ma vie, je n’ai jamais ressenti une telle douleur, et j’espère de tout mon cœur que ce sera la dernière », a-t-il crié.

« Seigneur, je me sens amputé, déchiré et dévasté », a écrit Marcello Tunasi. “Ma respiration est comme un feu qui consume mes os et mon cœur”, a-t-il poursuivi, soulignant que tout ce qui lui rappelle Blanche, une brosse à dents, une tasse, une photo, un souvenir, une décoration et surtout nos enfants, est déchirant. à part. Une dure épreuve pour le pasteur.

Pour surmonter cette épreuve de la vie, le pasteur se tourne vers le Très-Haut. « Je compte sur vous pour me fortifier et me donner la force de continuer sans elle, car vous savez mieux que moi combien elle comptait pour moi, pour les enfants et pour toute la communauté », a prié Marcello Tunasi.

Agée d’une quarantaine d’années, Blanche Odia Kandolo Tunasi est décédée le mercredi 12 juin 2024 à Türkiye. Il n’y a jusqu’à présent eu aucune communication officielle sur la cause de la disparition de l’épouse du célèbre pasteur de l’Église évangélique de la Compassion. Mais selon les médias locaux, Blanche Kandolo est décédée des suites d’une crise cardiaque.

La dépouille de Blanche Kandolo Tunasi est arrivée « vers minuit à l’aéroport international de N’djil » en République démocratique du Congo.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet