États-Unis | Hausse surprise des stocks de pétrole brut, mais la demande d’essence augmente

États-Unis | Hausse surprise des stocks de pétrole brut, mais la demande d’essence augmente
États-Unis | Hausse surprise des stocks de pétrole brut, mais la demande d’essence augmente

(New York) Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA), un décalage lié à un ajustement statistique.

Au cours de la semaine terminée le 17 mai, ces réserves commerciales ont augmenté de 1,8 million de barils, alors que les analystes tablaient, en moyenne, sur une baisse de 2 millions, selon un consensus établi par l’agence Bloomberg.

L’EIA a procédé à un rattrapage statistique, qui a ajouté quelque 9,6 millions de barils aux volumes arrivés sur le marché américain au cours de la semaine en question.

Ces corrections sont apportées pour compenser des approximations lors des périodes précédentes et n’ont aucun rapport avec l’activité de la semaine se terminant le 17 mai.

En conséquence, l’augmentation des stocks de pétrole brut aux États-Unis est une imposture, car la semaine dernière, le rythme de production des raffineries américaines s’est accéléré, à 91,7% de leur capacité, contre 90,4% pour la période précédente, le plus élevé depuis quatre mois. .

Par ailleurs, la quantité de produits livrées sur le marché américain, indicateur implicite de la demande, est restée stable.

La demande d’essence, suivie de près par les opérateurs, s’est enfin redressée. Après six semaines consécutives sous le seuil symbolique des 9 millions de barils par jour, il atteint 9,3 millions.

Autre évolution dans le sens d’un renforcement de la demande, les exportations de brut ont bondi de 14% sur une semaine.

Les stocks d’essence se sont contractés d’un million de barils, une baisse moins marquée que les 1,37 millions de barils annoncés par les analystes.

La production américaine de brut est restée inchangée à 13,1 millions de barils par jour.

La publication de l’EIA a permis aux prix de l’or noir de se redresser, malgré l’augmentation des stocks commerciaux.

Vers 10h55, après avoir chuté jusqu’à 1,66%, le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain pour livraison en juillet ne perdait que 0,76%, à 78,06 dollars.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Meaux accueille le Championnat de France de Laser Run
NEXT à quelle heure et sur quelle chaîne regarder ? — foot11.com — .