voici les prix en France de ce Captur étendu

voici les prix en France de ce Captur étendu
voici les prix en France de ce Captur étendu

Il y a eu des lancements beaucoup plus longs chez Renault. En effet, il a fallu près d’un an entre la présentation du Rafale et son arrivée sur les routes, alors qu’il en faudra quasiment autant pour la Renault 5 E-Tech.

Mais pour le Symbioz, ce SUV comparable à un grand Captur, positionné juste en dessous de l’Austral, il n’a fallu que trois semaines entre la présentation et le début de l’ouverture des commandes.

Pour le moment, le Symbioz n’est proposé qu’avec la motorisation Hybride E-Tech de 145 ch. C’est une motorisation bien connue chez Renault, déjà aperçue avec l’Arkana, le Captur et la Clio. Avec cette motorisation hybride (non rechargeable), le SUV familial bénéficie d’un consommation de 4,6 l/100 km selon le cycle WLTP.
Pour renforcer son offre sur le segment C, et combler le « fossé » entre les 4,23 mètres du Captur et les 4,51 mètres de l’Austral, Renault lance le Symbioz. Grand SUV familial basé sur Captur (il repose sur la plateforme allongée CMF-B), le nouveau modèle sera exclusivement thermique. Côté style, le Symbioz reprend, trait pour trait, celui du nouveau Captur restylé, lui-même inspiré du nouveau Scénic E-Tech présenté en septembre dernier.
L’intérieur du Symbioz est identique à celui du Captur restylé. Le volume du coffre varie de 492 litres a 624 litres une fois le siège avancé au maximum. En position repliée, 1 582 litres sont disponibles.

Trois finitions et deux modèles d’entrée de gamme à venir en 2025

Le Renault Symbioz fait ses débuts en France à partir de 34 900 euros en finition « Techno », puis 36 400 euros dans « Esprit alpin » et 37 900 euros avec le haut de gamme « Iconic ».

A noter que deux motorisations micro-hybrides basées sur le 1,2 litre TCe seront disponibles en 2025 et débuteront à partir de 30 000 euros. Une finition « Evolution » d’entrée de gamme sera également de la partie.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le mari en était trop / Deux valises pour un cadavre – Chroniques criminelles
NEXT Se présentant comme un défenseur de la liberté religieuse, Trump veut assurer le vote des évangéliques