“On croirait voir un paysage de guerre” : à Martigues, ils dénoncent le “massacre” de leurs espaces verts

“On croirait voir un paysage de guerre” : à Martigues, ils dénoncent le “massacre” de leurs espaces verts
“On croirait voir un paysage de guerre” : à Martigues, ils dénoncent le “massacre” de leurs espaces verts

Christophe nous avait néanmoins prévenu (tous les prénoms ont été modifiés NDLR). “Ce qui se passe en ce moment est un scandale», alertait cette habitante des Ombrées, à Martigues, la semaine dernière au téléphone, comme vexée. Avant de poursuivre, avec la même indignation dans la voix : «C’est un massacre environnemental, il n’y a pas d’autre mot.» Face à nos interrogations, et malgré un désarroi qu’il peine encore aujourd’hui à contenir, le jeune retraité a alors repris ses esprits, apportant à la rédaction davantage d’éléments de contexte.

Depuis quelques jours, une entreprise marseillaise mandatée par le bailleur social Logirem, réalise – selon la note d’information affichée à l’entrée de la résidence – une banale «taille« . Une intervention simple donc visant à dégager le passage avant d’installer l’échafaudage ; une étape préliminaire en vue d’isoler les façades de quelque 109 bâtiments.

« Les élagueurs ont tout rasé »

Mais selon Christophe, devenu ces derniers jours le porte-parole de tous les locataires en colère des Ombrées, le résultat n’est ni plus ni moins qu’un désastre. “Les élagueurs ont tout rasé. Nous avions des lauriers roses. Massacré. Magnifiques cyprès. Massacré. (…) Il ne reste que de la boue et des caillouxil dépeint. Cela ressemble à un paysage de guerre.» Des propos forts, que le retraité écœuré accepte sans trembler. Alors, l’élagage s’est-il transformé en carnage comme le prétend Christophe ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La vente du dollar « semble exagérée » – HSBC Par Investing.com
NEXT Le survol d’Europe par la NASA suggère que « quelque chose » bouge sous la glace