ce qu’il faut savoir avant Rodez

ce qu’il faut savoir avant Rodez
Descriptive text here

Le match : Annecy peut s’évader à Rodez

Cela n’a pas échappé aux supporters les plus assidus du FC Annecy. Le club haut-savoyard, qui comptait sept points de retard sur la première équipe non relégable au soir de la 27e journée (2 mars), peut assurer sa survie deux mois plus tard à Rodez, à trois journées de la fin.

Il faudra cependant que les planètes s’alignent. Annecy devra gagner vendredi soir et en même temps veiller à ce que Troyes ne batte pas Valenciennes, dernier classé, à domicile. Un club nordiste déjà condamné au National mais qui reste sur deux victoires consécutives pour doubler son total (4) sur l’ensemble de la saison.

“Nous jouons chaque match pour les gagner car nous voulons nous maintenir le plus rapidement possible”, prévient le milieu d’Annecy Nordine Kandil. Si c’est vendredi, c’est idéal pour terminer ensuite le championnat à la meilleure place possible. »

Une impatience tempérée par l’entraîneur annécien Laurent Guyot. « Peu importe le timing, l’essentiel est de rester en Ligue 2 pour pouvoir enfin préparer une saison normalement et tenter de performer le mieux possible dans un championnat de plus en plus compétitif. »

L’adversaire : Rodez peut rêver de Ligue 1

Dans le ventre mou (9e) à l’issue du match aller au soir d’une victoire à Annecy (2-1), le RAF a vécu une année 2024 exceptionnelle. À trois journées de la fin, les Ruthenois occupent la 4e place avec quatre unités. devant Laval (6ème) et un goal-average très favorable (+11 contre -4) pour espérer disputer les barrages réservés aux 3ème, 4ème et 5ème de Ligue 2. La rencontre de vendredi offrira donc un fort défi sportif pour les deux équipes sur fond de rivalité naissante.

« Il faut reconnaître que ce qu’ils font dans cette phase de retour est quelque chose de fort. On va jouer une équipe très performante qui vient de gagner trois matches en une semaine, ça n’est pas donné à tout le monde. Il faudra être prêt car j’ai le sentiment que nos 42 points ne suffiront pas, prévient Laurent Guyot. Je m’attends à un match difficile contre une équipe qui défend bien et qui a de très, très bonnes paires offensives en contre-attaque avec une grande efficacité. Notre capacité à bien défendre sera très importante, notamment à l’extérieur face à une équipe qui marque beaucoup de buts (2e attaque de Ligue 2). »

Le joueur : Lucas Buades absent

Cible numéro 1 des supporters du FC Annecy depuis qu’ils lui ont attribué une grande partie de leurs tourments l’été dernier, Lucas Buades devrait rater le match retour.

Blessé à la cheville depuis le 6 mars lors d’un choc à l’entraînement, celui qui reste le meilleur passeur (6) de la RAF n’a plus remis les pieds sur un terrain de Ligue 2 depuis. Il pourrait toutefois revenir lors de la dernière journée ou lors des éventuels play-offs.

Autres absences notables sont celles des deux gardiens Lionel Mpasi et Sébastien Cibois, tous deux blessés. Une situation suffisamment inhabituelle pour que le RAF fasse appel en urgence à un joker médical le 19 avril avec l’arrivée en prêt de Reims d’Ewen Jaouen.

Agé de seulement 18 ans, le prometteur gardien est invaincu depuis ses très récents débuts professionnels avec trois victoires lors des trois derniers matches avec Rodez contre Auxerre (2-0), devant le Paris FC (1-0) et Concarneau (2-1).

Le nombre : 3 200

À l’image du nombre de spectateurs annoncé pour ce rendez-vous très attendu en Aveyron. Le stade Paul-Lignon, d’une capacité actuelle de 3 200 places avant de passer à 7 000 au milieu de la saison prochaine, sera complet. Le RAF jouera également à guichets fermés lors de la dernière journée (17 mai) lors de la réception de l’AC Ajaccio.

A Annecy, ce match passionne également les foules puisque les groupes de supporters du FCA ont prévu un bus pour parcourir les 450 kilomètres entre les deux villes.

Le groupe : Callens jouera à Rodez

Le FC Annecy enregistre plusieurs retours pour son déplacement à Rodez. Suspendu contre Bastia (3-2), le milieu Vincent Pajot revient tout comme l’attaquant Kapit Djoco interdit de jouer le week-end dernier contre son ancien club.

C’est également le cas du défenseur central Kévin Mouanga qui s’est remis de sa blessure à la cuisse mardi dernier à Caen (défaite 2-1).

En revanche, le gardien Florian Escales ne fera pas le déplacement en Aveyron. Touché au coude contre les Corses à l’heure de jeu, il laissera sa place dans les buts à Thomas Callens, titularisé une seule fois en Ligue 2 cette saison à Auxerre (4-0, 26 septembre).

De la même manière, le milieu Martin Adeline (cuisse) sera encore trop juste pour revenir dans un club où il a débuté avant d’être prêté par Reims (Ligue 1) l’an dernier, tout comme les attaquants Brian Beyer et Romain Spano, blessés.

Enfin, Yohan Demoncy, expulsé en fin de match face à Bastia après son face-à-face avec Florian Bohnert, sera automatiquement suspendu. Le milieu de terrain pourra réintégrer le groupe dès la réception d’Angers (10 mai, 20h45) puisqu’il n’a écopé que d’un seul match de suspension (et d’un autre avec sursis) ce mardi soir de la part de la commission de discipline.

Le FC Annecy maintenu vendredi si…
– Il gagne à Rodez et Troyes ne bat pas Valenciennes

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Niort – Quentin Bernard avant la dernière journée de National : « Sur un malentendu, on peut conclure »
NEXT En direct, il répond à l’OM