“C’est sympa”, une Mécodaine boueuse mais joyeuse pour les vététistes dans les vignes

“C’est sympa”, une Mécodaine boueuse mais joyeuse pour les vététistes dans les vignes
“C’est sympa”, une Mécodaine boueuse mais joyeuse pour les vététistes dans les vignes

Encore une grande fête hier dans les vignobles du Médoc ! Près de 7 200 vététistes ont participé à la 24ème édition de Médocaine, la plus grande randonnée VTT grand public de France. Toujours avec cette règle de la 3D : découverte, dégustation et déguisement !

chargement

Les heureux participants de la journée ont pu traverser près de 50 châteaux appellations viticoles Margaux, Haut-Médoc, Moulis, Listrac et Bordeaux Supérieur avec au programme 17 dégustations dans une ambiance festive, sur 7 parcours allant de 27 à 80 kilomètres. Malgré le petit bonheur de la journée (il n’a pas plu), les vététistes ont eu droit à des conditions bien particulières après des semaines, voire des mois, de pluie en Gironde.

Jocelyn est un habitué : “C’est la première année où on fait ce départ dans la boue, dans la boue et dans la boue (sourires)”. Et quelques kilomètres plus loin, c’est déjà l’heure du jugement pour lui avec « des chaussures de course qui finiront sans aucun doute à la poubelle ». Mais il lui faudra d’abord boucler les 68 bornes de son circuit les pieds dans l’eau. “Franchement, on en met partout, on va être malheureux (rires) mais c’est cool, la boue, ça met du piment”, rigole Gaëtan avec un des déguisements les plus légers de la course.

Et pas une goutte d’eau le grand jour

Au milieu du Château Giscours, Loïc récupère. Il est un peu marseillais sur les bords : « Il y a quelques flaques d’eau d’un mètre de haut mais ce n’est rien. On sent que les tempêtes sont passées par là.» Et Nicolas préfère se moquer de ses amis : « Il a fait un bon plongeon et il est tombé. Le problème, c’est qu’une flaque d’eau est pour lui une piscine à cause de sa taille (sourires).» Et si certains parviennent à rester abstinents, on peut compter sur Baptiste qui “Laissez vos amis aller à droite ou à gauche car j’entrerai directement et les éclabousserai!”

Tout cela avec quelques verres de vin à déguster entre les deux. Baptiste passe un bon moment : « C’est de la chance, je suis déjà là. Tout ce dont nous avons besoin, c’est d’un peu de soleil mais je suis sûr qu’il finira par arriver. Ce qui est moins sûr, c’est si Loïc et Nicolas franchiront la ligne d’arrivée : “J’ai des doutes (rires)… On est dans les premiers châteaux, on en a 17 en tout, on verra au final dans quel état on est !” Sûrement heureux, et surtout, très boueux !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’ASSE recrute en défense
NEXT Nathan Géraud et Tom Combourieu de retour de France