La Freslonnière, une première chez les reines

La Freslonnière, une première chez les reines
Descriptive text here

Un accueil que l’on pourrait attribuer à la véritable tradition bretonne de la fête, mais qui est aussi le signe d’un club où la culture sportive est désormais ancrée. « Il y a ici une culture du sport et de la compétition, confirme Gilles Fouillet. Nous avons la chance d’avoir des équipes dans presque toutes les divisions et toutes les catégories d’âge. Nous avons démarré le projet il y a quatre ans. Nous étions conscients que, pour amener les équipes à un niveau supérieur, un soutien financier était nécessaire. Nous avons fait beaucoup d’évangélisation au sein du club, nous avons reçu le soutien des mécènes, ce qui nous a permis de ne pas trop nous soucier de la logistique. Nous avons pu financer un stage au Maroc durant l’hiver, pour les hommes, les femmes et les groupes U16. »

François Le Couviour, 19 ans dans le club derrière lui, va dans le même sens, lorsqu’il raconte les nombreuses occasions (sept à huit par jour en pointe, selon lui) au cours desquelles les membres, spontanément, parlent à lui ou à ses collègues, le équipe féminine et le championnat national. Curieusement, ces mêmes membres interrogent relativement rarement les joueurs sur ce même sujet. “Ils ne s’en rendent pas forcément compte, mais je pense qu’ils sont très impressionnés”dit le pro.

Ceci dit, il y aura donc un tournoi des Golfeurs pour rivaliser avec les joueurs de La Freslonnière. Et ils n’hésitent pas à énoncer leurs objectifs. « Gagner, comme toujours »se lance spontanément Hedda Gauchard. « Mais bien sûr, nous procéderons étape par étape, compléter ses coéquipières. Nous allons déjà essayer d’être dans le top 8, et nous verrons ensuite. » Ils ont tous, dans tous les cas et malgré leur jeunesse, une grande conscience de l’endroit où ils vont mettre les pieds. « C’est un véritable honneur d’y aller, affirme Victoire Fouillet. nous nous attendons à être surpris en arrivant sur place. Ce n’est pas une expérience que nous vivons tous les jours. » Valentin Légéard les soutiens: « Jouer aux Golfeurs, ça veut dire qu’on est dans les 16 meilleurs clubs de France, ça veut dire quelque chose. Nous voudrons montrer ce que nous valons, montrer que nous avons notre place. »

Dans le cadre de sa mission, l’équipe de La Freslonnière pourra compter sur le renfort de son leader Constance Fouillet6e of National Merit Amateur Ladies, et qui revient de sa première année d’études à l’Université de Californie. Histoire d’avoir, dans son ensemble, un groupe qui a déjà tant vécu ensemble. Le meilleur reste peut-être à venir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Josua Tuisova de retour, Rodrigo Bruni titulaire
NEXT Dugarry appelle à la démission de Pablo Longoria, « seul et unique » responsable