« Le président nous a donné le top 8 comme objectif »

« Le président nous a donné le top 8 comme objectif »
Descriptive text here

L’entraîneur clermontois Christophe Urios a dressé un premier bilan de la campagne de l’ASM Challenge Cup. Il parle de l’élimination contre les Sharks en demi-finale mais surtout du beau visage affiché par son équipe. Alors que Clermont va retrouver le Top 14 à travers un déplacement houleux à l’Usap, l’objectif est clair : atteindre le top 8.

Christophe Urios fait le point. L’entraîneur de l’ASM revient sur la campagne de Challenge Cup de son équipe, éliminé en demi-finale contre les Sharks d’Afrique du Sud. Sur le site du club et devant la caméra, l’ancien entraîneur de l’UBB revient en détail sur le parcours de Clermont, avant d’évidemment évoquer la cruelle élimination le week-end dernier face aux Sharks à Londres.

Pièces sélectionnées : « Nous sommes sortis de cette compétition que nous voulions gagner. Je me souviens de deux choses : les larmes après la défaite contre les Sharks. Et en même temps, toute la qualité et le potentiel dont nous avons fait preuve dans cette compétition. Nous avons vu une équipe de l’ASM de haut niveau. Bien sûr, nous n’avons pas réussi à battre cette équipe des Sharks et notre objectif n’est pas atteint, mais d’un autre côté cela nous donnera beaucoup de confiance pour continuer à avancer.

Chaud après le match, Urios avait quitté l’atmosphère morose de le vestiaire de l’ASM avec une formule choc : « Dans le vestiaire, ça sentait la mort… Quand on donne tout et que ça ne sert à rien… (il soupire) C’est dur pour les joueurs. Nous voulions gagner cette Coupe d’Europe et je reste convaincu que le vainqueur de cette demi-finale remportera la compétition fin mai.

Il va falloir rebondir

Il faut maintenant passer à autre chose pour l’ASM, qui se déplace ce week-end à Perpignan, 7ème au classement et en course pour se qualifier pour les phases finales. Urios le reconnaît : «Il va falloir se débarrasser de cette déception car c’est une vraie déception. Ce n’est pas une mauvaise performance mais c’est une déception compte tenu de l’engagement que nous avons mis dans ce match. Il va donc falloir rebondir. En effet, nous allons profiter de cette difficulté pour tirer les leçons de ce moment difficile. Et puis je vais utiliser des choses qui ont fonctionné. Que ce soit à travers le groupe, le caractère du groupe mais aussi les individus.

Si la qualification n’est pas mathématiquement bouclée, avec huit points de retard sur la sixième place (et huit d’avance sur la 13e), l’opération de phase finale semble impossible. Mais c’est au manager de trouver un nouvel objectif pour le sprint final. “Il nous reste quatre matchs. Notre championnat n’est pas terminé. Il faut chercher d’autres leviers pour être ambitieux et pourquoi pas aller le plus haut possible. Le président nous a donné comme objectif le top 8, car nous voulons aussi disputer la grande Coupe d’Europe. (Coupe des Champions). Pourquoi pas. C’est un défi passionnant. Pas facile. Mais nous en sommes capables, si nous continuons sur la même ligne que les deux derniers matches. (Requins et Stade Français) Samedi au terme de la 23e journée de Top 14, on saura si les Clermontois ont définitivement mis derrière eux l’élimination en Challenge Cup.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Luis Enrique n’accable pas Kylian Mbappé
NEXT Ce que vous devez savoir sur le témoignage de Stormy Daniels au procès de Donald Trump