L’hommage de Régis Debray à Bernard Pivot

L’hommage de Régis Debray à Bernard Pivot
Descriptive text here

Par Régis Debray

Publié
Il ya 1 heure,

Mise à jour tout à l’ heure

Régis Debray, en 1989, et Bernard Pivot, en 2017.
AFP / DERRICK CEYRAC / AFP / ROMAIN LAFABREGUE

HOMMAGE – En 1982, le philosophe et écrivain Régis Debray se brouille avec l’animateur d’Apostrophes, décédé le 6 mai. Par la suite, les deux hommes se réconcilient et nouent une profonde amitié. Dans un texte très personnel, il rend hommage à cet amoureux de la langue française.

Un vieux remords, devenez un ami très proche. De lui avoir, un jour, après une émission télévisée au Québec, le micro resté ouvert à mon insu, affublé, un verre au nez, de noms d’oiseaux (monopoleur, dictateur, chrétien étouffant, etc.) sans même s’en souvenir le lendemain matin, une réputation me vint : la rancœur amère d’un petit salaud de carriériste s’en prenant au souriant apôtre de la littérature. De quoi abandonner l’intérim « culturel » à l’Élysée, pour embrasser le « tiers-monde ».

C’était sans doute l’idée – fausse, je le sais aujourd’hui – qu’un austère serviteur des Muses n’a pas la télévision comme rampe de lancement. Nous serions un poète maudit dans sa mansarde ou un rabatteur sous les flashs. Soit on travaille en sous-sol, pour refaire surface un siècle plus tard dans des anthologies, soit on se pavane sur la terrasse pour finir à l’Académie. Ou très fier ou très insistant. Comme si on ne s’habituait pas à tout dans la vie, y compris au juste milieu.

L’amateur de football et de point-virgule qui chérit…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 38% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV PHOTOS Esteban Ocon avec sa sublime compagne (ex-Miss) au Festival de Cannes, Flora Coquerel dans une robe rouge ultra fendue
NEXT «C’est une tornade, elle a hérité du caractère de son père» EXCLU – .