« Usage de rouleau compresseur », « scènes de chaos »… le coup de gueule de Jean-Luc Moudenc après deux manifestations tendues

« Usage de rouleau compresseur », « scènes de chaos »… le coup de gueule de Jean-Luc Moudenc après deux manifestations tendues
« Usage de rouleau compresseur », « scènes de chaos »… le coup de gueule de Jean-Luc Moudenc après deux manifestations tendues

l’essentiel
Les manifestations anti-RN qui ont suivi les élections européennes et l’annonce de la dissolution de l’Assemblée ont été ponctuées d’affrontements à la fin. Le maire de Toulouse appelle au calme.

Les manifestations anti-RN suite aux élections européennes et l’annonce de la dissolution ont provoqué des tensions lundi et mercredi soir. Jean-Luc Moudenc dénonce lundi « une manifestation sauvage mais relayée par des personnalités et organisations politiques d’extrême gauche ».

Des individus radicaux ont lancé un rouleau compresseur !

Lundi et mercredi, des individus radicaux ont affronté la police et commis des dégâts. Le rassemblement du début de semaine « s’est terminé par des heurts, des incendies, des destructions de mobilier urbain, et même l’usage du rouleau compresseur pour la destruction et le saccage. L’école TBS, notamment, a subi de nombreux dégâts […] De nombreux commerces ont eu leurs vitrines lapidées», constate le maire de Toulouse.

Mercredi « la manifestation s’est une nouvelle fois soldée par des dégâts avec notamment une dizaine de containers incendiés dans le secteur Étienne Billières, Déodat de Severac, Croix de Pierre, Avenue de Lombez » ajoute l’édile.

Le maire de Toulouse ne s’emporte pas.
DDM – FRÉDÉRIC CHARMEUX

“Cette salope n’est plus admissible”

Que la rue soit un lieu d’expression publique me semble parfaitement acceptable, mais que systématiquement, Toulouse soit le théâtre de ces absurdités n’est plus admissible”, insiste Jean-Luc Moudenc.

En prévision d’un nouveau rassemblement anti-RN samedi à l’appel des organisations syndicales CGT, FSU, CFDT, UNSA et Solidaires, le maire de Toulouse “demande aux partis se réclamant du Front populaire et aux syndicats de se mobiliser”. leurs responsabilités, sécuriser les cortèges, appeler au calme et tenir leurs rangs » car « Toulouse ne doit plus être le théâtre de ces scènes de chaos ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Benoît-Olivier Groulx à Laval : le scénario parfait