Baloise Insurance propose ses services dans « GTA V »

Baloise Insurance propose ses services dans « GTA V »
Descriptive text here

Opération séduction auprès des gamers suisses fans de « GTA V » pour le groupe Baloise. Le groupe suisse de services financiers et d’assurance “s’essaye à la ville la plus dangereuse du monde” en ouvrant ce mercredi une succursale dans la ville fictive de Los Santos, a indiqué le groupe. Elle se targue ainsi de devenir la première marque suisse à apparaître dans le célèbre jeu d’action-aventure de Rockstar Games, qui a récemment dévoilé le trailer de son futur opus “GTA VI”. Ce n’est pas le résultat d’un accord avec l’éditeur américain. L’opération se déroule sur PC, sur le serveur SwissHub, suite à une collaboration avec « la plus grande communauté suisse de joueurs », où un millier de membres s’y retrouvent chaque semaine pour jouer à « GTA Online ».

« GTA » à la sauce suisse

La plateforme suisse de jeu de rôle SwissHub permet à ses membres d’interagir entre eux dans le monde ouvert de « GTA V » avec des éléments locaux. En effet, outre l’argent en francs suisses au lieu de GTA$, le serveur SwissHub permet d’afficher des voitures de police, des plaques d’immatriculation, des panneaux routiers, des numéros de téléphone avec des préfixes d’opérateur suisses (comme 079), ou encore des plats régionaux, comme de la raclette, fondue ou encore hachis zurichois.

Concrètement, les joueurs peuvent se rendre au siège virtuel de l’assureur pour souscrire différentes offres. Là, ils seront accueillis pendant un mois (du mercredi au samedi de 18h à 22h) par deux agents d’assurance apparaissant sous forme d’avatars virtuels animés par deux personnes réelles (un acteur et un consultant suisse en réseaux sociaux engagés pour l’occasion par l’assurance), ou un bot en dehors des heures de bureau. Les prix des offres varient de 100 à 50 000 francs suisses virtuels. Pour ce dernier montant, les joueurs peuvent par exemple souscrire une assurance vie leur permettant de récupérer leurs objets en agence après leur mort virtuelle. Quant à la protection juridique, facturée entre 400 et 1000 francs virtuels, elle permet de sortir plus rapidement de prison.

L’éditeur de la franchise « GTA » prend un malin plaisir à parodier des marques célèbres (par exemple, iFruit pour iPhone, Sprunk à la place de Sprite ou encore eCola à la place de Coca-Cola). Il s’agit pourtant bien du nom original de la compagnie d’assurance suisse qui apparaît dans sa succursale virtuelle, ainsi que sur tous les distributeurs automatiques de la ville fictive de Los Santos inspirée de Los Angeles. Une rupture avec l’esprit du jeu ? «Nous savons que les joueurs suisses aiment tous les aspects locaux suisses qu’offre le serveur de jeu de rôle SwissHub de GTA V. Nous sommes donc convaincus qu’ils apprécieront nos efforts pour leur offrir une belle expérience d’assurance d’une marque nationale suisse afin de rendre un peu plus sûre la ville la plus dangereuse du monde», explique Daniel Zangger, responsable de la stratégie. marque à la Bâloise.

Le groupe d’assurance n’a pas dévoilé les coûts de cette campagne, qui vise à présenter la marque de manière ludique en créant du contenu divertissant, selon le responsable. Ce dernier note toutefois que le budget alloué « est nettement moins coûteux que les formats publicitaires traditionnels comme la publicité télévisée ». On ne sait pas encore exactement ce qu’il adviendra de l’opération de mars. Soit un robot pourrait prendre le relais, soit la compagnie d’assurance proposera le poste de directeur de la succursale de Los Santos en versant un salaire en francs suisses réels, dit-elle.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Club de Bruges écrase Genk et se positionne comme le principal concurrent d’Anderlecht dans la course au titre ! – .
NEXT circonstances tragiques qui rappellent l’affaire Lucas Tronche