Une bouffée d’air frais pour le « Goorgoorlou », Par Birame Khary Ndaw

Une bouffée d’air frais pour le « Goorgoorlou », Par Birame Khary Ndaw
Une bouffée d’air frais pour le « Goorgoorlou », Par Birame Khary Ndaw

Depuis l’annonce très attendue de la baisse du coût de la vie par le nouveau gouvernement sénégalais dirigé par Bassirou Diomaye Faye, une lueur d’espoir semble poindre à l’horizon pour les ménages les plus modestes. En réduisant les prix des denrées alimentaires de première nécessité, les autorités visent à soulager les populations qui souffrent d’une inflation galopante. Si certains trouvent ces réductions insuffisantes, il n’en reste pas moins que cette initiative représente une avancée significative pour de nombreux Sénégalais.

Prenons l’exemple concret d’une famille qui achète cinq baguettes de pain par jour. Avec la baisse des prix, cette famille économise 75 francs CFA par jour, soit 2 250 francs CFA par mois. Sur un an, cela représente une économie de 27 000 francs CFA, une somme non négligeable. Pour mieux visualiser, cette épargne annuelle peut couvrir le prix d’un sac de riz, d’un litre d’huile, cinq jours de pain et laisser quand même un surplus de 4 000 francs CFA pour acheter du poisson et des condiments. Une telle amélioration du budget familial est une véritable bouffée d’air frais pour les « Goorgoorlou », ces travailleurs acharnés qui peinent à joindre les deux bouts.

Toutefois, cette initiative, aussi louable soit-elle, doit être suivie avec la plus grande rigueur pour garantir son efficacité. Malheureusement, il n’est pas rare de voir certains magasins ignorer les mesures gouvernementales et continuer à pratiquer des prix élevés au mépris des nouvelles directives. Pour que cette baisse des prix ait un réel impact sur la vie quotidienne des Sénégalais, il est impératif que le gouvernement mette en place des mécanismes de contrôle stricts et réguliers. Les commerçants doivent être contraints de respecter les nouveaux prix, bientôt en vigueur, sous peine de sanctions sévères.

La vigilance de la population est également cruciale. Les citoyens devraient être informés des prix réglementés et encouragés à signaler toute infraction aux autorités compétentes. Par ailleurs, une campagne de sensibilisation sur l’importance du respect de ces mesures pourrait renforcer leur application et assurer une plus grande transparence.

La baisse des prix des denrées alimentaires de base, une initiative prometteuse de la part du gouvernement de Bassirou Diomaye Faye. Même si les montants réduits peuvent paraître insignifiants à certains, ils représentent néanmoins une aide précieuse pour les familles à faible revenu. Pour que cette mesure porte ses fruits, il est essentiel que toutes les parties prenantes – gouvernement, commerçants et citoyens – jouent leur rôle avec sérieux et responsabilité. Seul un suivi rigoureux et une application stricte des nouvelles directives permettront de véritablement améliorer le quotidien des Sénégalais et de redonner un peu de souffle au « Goorgoorlou ».

Birame Khary Ndaw

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT un village entier dénonce sa conduite jugée dangereuse, le conducteur condamné