Le chef conservateur Pierre Poilievre ne financerait qu’un 3e lien pour les voitures

Le chef conservateur Pierre Poilievre ne financerait qu’un 3e lien pour les voitures
Le chef conservateur Pierre Poilievre ne financerait qu’un 3e lien pour les voitures

Le chef du Parti conservateur du Canada, Pierre Poilievre, est entré dans la mêlée du débat sur la mobilité au Québec en annonçant qu’il n’a pas l’intention de financer un projet de tramway, mais plutôt « un troisième lien autoroutier ».

« S’il n’y a pas de voitures, je ne vais pas le financer. Les gens ont besoin de leur tank», a expliqué sans détour le chef de l’opposition officielle à Ottawa à l’animateur Dominic Maître de la station Radio X.

Pierre Poilievre n’a pas attendu que le gouvernement de François Legault, au Québec, relance officiellement son projet de lien routier entre Québec et Lévis pour réaffirmer sa position. Cela n’a pas été ébranlé par les conclusions d’un rapport de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), qui recommandait plutôt un tramway pour Québec.

Le chef conservateur s’est levé tôt jeudi pour dénoncer, le [Justin] Trudeau et le Bloc [québécois qui] sont obsédés par les guerres automobiles et ignorent les habitants des banlieues et des régions. » Il promet de ne rien investir – « pas un centime d’argent fédéral » – dans un projet de tramway au Québec.

Lors de sa tournée médiatique ultérieure, il s’en est pris au ministre libéral de l’Environnement, Steven Guilbeault, dont il a promis de « jeter l’héritage à la poubelle » à Ottawa.

«Je ne vais pas me laisser contraindre par la politique d’un autre radical, incompétent, extrémiste qui veut interdire les voitures, interdire les chars, interdire les autoroutes», a-t-il ajouté à la radio québécoise.

Invité à réagir à ces propos jeudi, le ministre Steven Guilbeault a invité à « lire les études » qui démontrent que le tramway est une meilleure option. Il accuse Pierre Poilievre d’avoir menti sur les chiffres qu’il avance et souligne qu’il a voté contre les politiques environnementales à de nombreuses reprises.

« Nous sommes face à un leader de l’opposition […] qui est climato-sceptique, qui nie la réalité des changements climatiques et qui n’en parle jamais, estime M. Guilbeault. Ce n’est pas surprenant dans ce contexte qui continue de s’opposer à toute mesure améliorant la qualité de l’environnement pour la population. »

Son collègue ministre des Services publics et de l’Approvisionnement du Canada, Jean-Yves Duclos, qui est également député du Québec, a également salué la plus récente étude de la CDPQ. Il a assuré en début de semaine que le gouvernement fédéral était prêt à financer jusqu’à 40 % du coût d’un tramway.

Le gouvernement Trudeau envoie le signal depuis 2021 qu’il n’entend pas financer de nouvelles routes dans les zones urbaines du pays, y compris la partie autoroutière d’un éventuel troisième lien entre Québec et Lévis.

A voir en vidéo

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV En direct. Suivez l’étape du Tour de France dans l’Ain – .
NEXT Students’ voices on the radio L’écho du buisson, in Clermont-Ferrand – .