Une école juive de Toronto visée par une fusillade

Une école juive de Toronto visée par une fusillade
Une école juive de Toronto visée par une fusillade

Une école juive pour filles de Toronto, au Canada, a été visée tôt samedi matin par des tirs, sans faire de blessés, a annoncé la police, sur fond de tensions liées au conflit au Moyen-Orient.

• Lire aussi : École juive visée par des tirs : un suspect arrêté

• Lire aussi : Une école juive de Montréal victime de vandalisme

• Lire aussi : Conflit israélo-palestinien : plus d’une centaine de crimes haineux, mais une poignée d’accusations à Montréal

Peu avant 5 heures du matin, des coups de feu ont été tirés sur l’école primaire pour filles Bais Chaya Mushka, dans le quartier de North York, au nord de la ville.

Les suspects sont descendus d’un véhicule de couleur foncée et “ont ouvert le feu sur l’école, endommageant la façade de l’établissement”, a indiqué l’inspecteur de police Paul Krawczyk lors d’un point de presse.

La police renforcera sa présence dans le quartier mais aussi dans d’autres écoles et synagogues.

“Nous n’allons pas ignorer les preuves, ce qui s’est passé ici et qui était la cible de la fusillade”, a déclaré Krawczyk. “Mais en même temps, ce serait une erreur de se contenter de spéculer à ce stade”, a ajouté l’inspecteur.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a dénoncé sur les réseaux sociaux des clichés.

« Cette escalade choquante de violence dirigée contre des enfants juifs innocents devrait servir de signal d’alarme aux dirigeants politiques de notre ville et de tout notre pays », a déclaré Michael Levitt, PDG du FSWC.

En novembre, une école confessionnelle juive à Montréal, au Québec, a été visée à deux reprises au cours de la même semaine par des coups de feu, sans faire de blessés.

La guerre dans la bande de Gaza a débuté le 7 octobre après l’attaque sur le sol israélien par des combattants du Hamas infiltrés depuis Gaza, entraînant la mort de plus de 1.170 personnes, pour la plupart des civils, selon un décompte de l’AFP. sur la base des chiffres officiels israéliens.

En réponse, l’armée israélienne a lancé une offensive dévastatrice sur le territoire palestinien, qui a fait au moins 35 903 morts, principalement des civils, selon les données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza dirigé par le Hamas.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV “La France n’est pas ruinée”
NEXT « Il devrait se pencher sur ses matchs avec les Bleus », Deschamps répond aux critiques de Dugarry