la quête d’une famille pour rendre hommage à leur GI américain décédé sur le champ d’honneur

Par

Méréva Balin

Publié le

25 mai 2024 à 17h16

Avant les célébrations 80e anniversaire de la Libérationle village d’Osmoy (Yvelines) honorera le 26 mai 2024 la mémoire d’un caporal américain tué sur le territoire de la commune lors de la bataille du Vexin.

Leslie Snider perd la vie le 18 août 1944 lors d’une embuscade tendue par des soldats allemands. Son nom et le souvenir de son sacrifice sont inscrits sur une plaque posée au pied du monument aux morts d’Osmoy.

« Depuis mon adolescence, je lis à haute voix les noms des soldats tombés au combat lors des cérémonies officielles. Je me suis toujours demandé qui était Leslie Snider et où il servait. »

Bastien Simoneau

Avec son frère Quentin, le jeune homme a débuté trois ans de recherche. « Ils sont tous deux passionnés d’histoire. Je connais les plages du Débarquement par cœur pour les avoir visitées », explique leur mère Réjane, elle-même passionnée par le sujet et deuxième adjointe de la commune.

Le caporal Leslie Snider, à qui un hommage sera rendu le 26 mai 2024, a été tué le 18 août 1944 à Osmoy (Yvelines). ©Document fourni à 78 -

« Choqué » par le peu d’informations disponibles

De sites Internet en bases de données, d’un fragment de phrase ou d’une photo, les Simoneau ont patiemment reconstruit la route militaire du caporal de Pennsylvanie (États-Unis).

« Je ne connaissais rien de la bataille du Vexin, cela m’a choqué de voir le peu d’informations disponibles sur le sujet. La Libération se résume trop facilement au débarquement de Normandie et à la libération de Paris. »

Bastien Simoneau

L’Osmoyen a pu compter sur le travail d’un autre passionné d’histoire locale : Bruno Renoult. ” Son livre La tête de pont de Mantes : La bataille du Vexin donne une description très détaillée des combats, précise le jeune homme de 27 ans. j’en ai même trouvé un photo d’une voiture blindée qui pourrait être celui dans lequel Leslie Snider a péri. »

L’unité de reconnaissance est prise en embuscade

Débarqués sur le sol français fin juin 1944, les 1 500 hommes de 106e régiment de cavalerie auxquels appartient le caporal Snider, leur mission est d’informer les forces alliées des positions allemandes et ainsi de sécuriser l’avancée des troupes du général Patton.

Le matin du 18 août 1944les troupes américaines visant à atteindre Épône sont stoppées dans leur progression par un convoi allemand dans les champs entre Orgerus et Osmoy.

Vidéos : actuellement sur -

Après un échange de tirs, l’escadron du caporal Snider est contraint de prendre la fuite, abandonnant sur place un véhicule. L’épisode sera un total de cinq victimes : trois soldats allemands et deux américains dont… Leslie Snider.

« D’après mes déductions, les combats se sont déroulés autour d’un bois près d’une ferme qui n’existe plus du lieu-dit Moyencourt », explique Bastien Simoneau.

Une plaque en l’honneur du soldat américain, honoré lors d’une cérémonie le 26 mai 2024, a déjà été posée sur le monument aux morts d’Osmoy (Yvelines). ©Méréva Balin

Un message d’outre-Atlantique

La vie personnelle de Leslie Snider n’a également plus de secret pour la famille Simoneau. « Un jour, j’ai découvert un site américain, Findagrave.com, explique Osmoyen. C’est presque un réseau social de référence. »

Par ce biais, Bastien Simoneau a accès à des articles de presse locale consacrés au décès du caporal ou à une photo de sa tombe dans l’Ohio. « J’ai ajouté une photo de la plaque que nous avions installée sur le monument aux morts de la ville en l’honneur de Leslie », se souvient-il. À ma grande surprise, j’ai reçu un réponse d’un de ses descendants. »

De l’autre côté de l’Atlantique, Paula Fintel Cole, laarrière-petite-nièce du caporal par alliance et sa fille Sarah tentent de retracer l’histoire de leur famille pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Nous étions heureux d’apprendre qu’il y avait un monument en l’honneur de Lesli. Nous parlons plusieurs fois par mois avec la famille Simoneau, ils sont presque devenus des cousins ​​éloignés. »

Sarah Cole, arrière-petite-nièce de Leslie Snider

Une cérémonie en présence des descendants du soldat

Ce dimanche 26 mai 2024, à 11h30, la municipalité rendra hommage à Leslie Snider lors d’une cérémonie devant le monument aux morts de la commune. De passage en France, Paula Fintel Cole, l’arrière-petite-nièce du soldat américain, et Sarah Cole, la fille de ce dernier, seront présentes.

Après le traditionnel discours du maire, en français et en anglais en l’honneur des invités, le dépôt d’une gerbe ainsi que l’écoute des hymnes français et américains, puis une réception, sont au programme. Réjane Simoneau a préparé une surprise pour l’occasion pour les descendants de Leslie Snider afin qu’ils puissent à nouveau traverser l’Atlantique avec un petit morceau d’Osmoy.

« Des cousins ​​presque éloignés »

Ces échanges sont aussi l’occasion pour Bastien Simoneau de recevoir des photos de famille du caporal. « J’ai enfin pu mettre un visage sur un nom », se réjouit-il. J’ai également expliqué à Sarah que le nom de son ancêtre figurait sur le mémorial de la bataille du Vexin à Fontenay-Saint-Père. »

Ce dimanche 26 mai 2024, les deux familles auront enfin l’occasion de se retrouver. ” Nous voulons voir la municipalité et avoir encore plus d’informations sur Leslie, annonce Sarah. Après la France, nous irons en Ecosse sur les traces de John Floyd, le frère de Leslie et mon arrière-grand-père. »

Tué le 18 août 1944 à Osmoy (Yvelines), Leslie Snider a laissé dans l’Ohio sa femme, Lilian, et leur fille, Susan, qui fête ses 81 ans en 2024. ©Document fourni à 78 -

Deux frères engagés, un seul « survivant »

Née en 1916 en Pennsylvanie, Leslie Snider appartenait à un frères et sœurs de neuf enfants. Les cinq garçons de la famille tentent de s’enrôler en 1942, mais seuls Leslie et John Floyd parviennent à rejoindre les troupes américaines.

“Réserviste, John Floyd est arrivé en Europe après son frère, explique Bastien Simoneau. Il a appris la disparition de son frère à son arrivée. »

Après avoir servi notamment dans AllemagneJohn Floyd est retourné aux États-Unis où il est décédé des suites des blessures subies pendant la guerre.

À Freemont, Ohio, Leslie Snider a laissé sa femme Lilian veuve. Leur mariage eut lieu le 28 février 1942, juste avant ses fiançailles. De leur union est né une filleSusan, en 1943, qui n’a jamais eu la chance de connaître son père.

« Susan est toujours en vie selon nos informations. Nous avons son adresse, mais cela fait longtemps que nous ne lui avons pas parlé. »

Sarah Cole

Parvenu au bout de sa quête, Bastien Simoneau se dit simplement heureux d’avoir satisfait sa curiosité : « Je n’ai rien fait d’exceptionnel, juste des recherches », estime-t-il. C’est important de ne pas oublier ceux qui ont donné leur vie pour sauver la France. »

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Voici tous les résultats des élections de 2024 à Bruxelles ! – .
NEXT Cinq ateliers participatifs au programme – Medialot