la population prise « en otage » par les médecins, affirme le ministre Dubé

la population prise « en otage » par les médecins, affirme le ministre Dubé
la population prise « en otage » par les médecins, affirme le ministre Dubé

SAINT-HYACINTHE_Le ministre Christian Dubé accuse les médecins de famille de prendre la population en otage en cessant de soigner les patients orphelins, à compter de vendredi prochain, en raison de l’abolition d’une prime de 120 $.

• Lire aussi : Majorité numérique à 16 ans : les réseaux sociaux sont des « pousseurs virtuels », selon Legault

• Lire aussi : Trois partis, trois conseils au Québec ce week-end

Le ministre de la Santé a laissé tomber ses gants lors du Conseil général de la CAQ à Saint-Hyacinthe, samedi matin.

“Je n’accepterai jamais que l’on prenne la population en otage pour des négociations”, a-t-il déclaré aux délégués.

Ces derniers jours, les cliniques médicales ont informé leurs patients qu’elles ne pourront plus continuer à assurer le suivi via le First Line Access Window (GAP).

Leurs lettres font suite à la décision du ministre de mettre fin à la prime de 120 $ accordée annuellement pour offrir des plages de rendez-vous aux patients orphelins.

La Fédération des médecins généralistes du Québec (FMOQ) a proposé de prolonger la prime, délai pour trouver un permanent, mais le ministre refuse et demande à ses membres de continuer à offrir des consultations, sans recevoir la prime.

Selon les données du ministère de la Santé, le nombre de rendez-vous proposés par les cliniques via GAP a déjà commencé à diminuer rapidement. Plus de 18 000 plages horaires étaient disponibles cette semaine, contre seulement 5 699 après le 1er juin.

Des lettres

En mêlée de presse, Christian Dubé a dit voir une action concertée de la part de la FMOQ, dans le cadre de la négociation du renouvellement de leur entente-cadre avec Québec.

« J’ai dit aux députés de m’envoyer tout ce que vous recevez des différents GMF. Copiées-collées, toutes les lettres sont identiques», a précisé le ministre. Ils proviennent notamment de la FMOQ et de l’Association des médecins généralistes du Québec, explique-t-il.

Par exemple, celui envoyé par la Clinique Médicale de la Vallée, obtenu par le Journalinforme les patients qu’ils ne peuvent plus être suivis par son équipe.

« Le ministre Christian Dubé a choisi de mettre fin à l’Entente sur l’accessibilité pour les patients orphelins (GAP) à compter du 31 mai. Cette décision a réduit considérablement notre disponibilité de rendez-vous pour les patients orphelins inscrits collectivement à la clinique », écrit la clinique située à Saint-Raymond. , à Portneuf.

La correspondance invite ensuite les patients à « contacter votre député pour lui faire part de votre situation », avant de fournir les contacts des députés de la région.

Incertitude

Entre-temps, quelque 900 000 Québécois inscrits auprès d’un GMF via le GAP pourraient se retrouver sans médecin dès le week-end prochain.

Interrogé à plusieurs reprises, Christian Dubé a refusé de préciser comment ces personnes seront prises en charge, si nécessaire.

Son équipe souligne simplement qu’un conciliateur a été nommé pour sortir de l’impasse, comme l’a récemment demandé la FMOQ.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV David Dehenauw arrive avec une nouvelle qui ravira tous les Belges ! – .
NEXT La météo du dimanche 16 juin 2024 en Mayenne et ses environs