la Brigade Mobile de Gendarmerie de Bugeat inaugurée

la Brigade Mobile de Gendarmerie de Bugeat inaugurée
la Brigade Mobile de Gendarmerie de Bugeat inaugurée

« C’est une belle journée et une grande satisfaction », clame le colonel Xavier Lefevre, commandant du groupement de gendarmerie départementale de Corrèze. Ce jeudi 23 mai 2024, à Bugeat, sur la place du marché, les 6 nouveaux gendarmes de la Brigade Mobile de Gendarmerie de Haute-Corrèze sont enfin présentés aux riverains. Un travail de longue haleine pour les différentes communes du Plateau de Millevaches et des Monédières, ainsi que pour la Préfecture de Corrèze, qui a œuvré à l’arrivée de cette nouvelle brigade.

Une brigade « exclusivement mobile »

Ces 6 nouveaux gendarmes n’auront pas de bureau fixe. Ils travailleront en effet dans une camionnette baptisée « Gend-Truck », équipée pour recevoir des personnes, effectuer de la surveillance, ou encore pour pouvoir recevoir les plaintes des usagers. «Cette brigade sera exclusivement mobile»confirme le colonel Xavier Lefèvre. « Ça ne sert à rien de chercher des locaux, il n’y en a pas ! Elle doit se déplacer dans les 27 communes de Haute-Corrèze.

Mais alors, comment savoir où il se trouvera lorsque nous en aurons besoin ? Sur ce point, ne vous inquiétez pas : la police a pensé à tout. « Un numéro de téléphone mobile unique sera publié. Nous pourrons également les suivre via l’application My Security, pour savoir où se situe la brigade : au centre d’un marché, dans un point France Service, tout près d’une mairie… ».

“Si vous n’avez pas de police, ils viendront à vous”

Cette « Brigade du dernier kilomètre », comme on l’appelle, a pour mission de se rapprocher des usagers d’un secteur très rural. « Si vous n’avez pas la gendarmerie, ils viendront vers vous. C’est l’objectif. En Haute-Corrèze nous avons des personnes à mobilité réduite, des agriculteurs qui n’ont pas forcément le temps de venir exposer leurs problèmes… Nous voulons retrouver ce contact et cette proximité, et obliger les gendarmes à être le plus longtemps possible au contact de la population. que possible. »explique le colonel.

Même les sentiers de randonnée et les forêts seront surveillés. « Ils disposeront de vélos électriques : des VTT à 2 roues motrices. Ils pourront faire des patrouilles conjointes avec l’Office français de la biodiversité, les gardes-pêche, et ils pourront récupérer les sentiers de randonnée et mieux surveiller le territoire.

Un territoire « préservé » en matière de délinquance ?

Cette arrivée en Haute-Corrèze était encore nécessaire. Même si le Colonel affirme que le département de la Corrèze est « préservé », avec une délinquance « très modérée », nous avons pu identifier quelques problèmes sur ce territoire de Haute-Corrèze. « Comme d’autres départements, nous sommes soumis à un nombre important de violences intra-familiales. On a cet effet presque pervers de victimes de violences dans des zones très rurales qui n’osent pas, ne savent pas ou ne veulent pas témoigner des violences qu’elles subissent. Ce contact leur permettra de faciliter les démarches.conclut Xavier Lefèvre.

Une nouvelle inauguration pourrait également suivre, mais le calendrier n’a pas encore été fixé. Une toute nouvelle brigade de gendarmerie de Corrèze verra le jour près de Malemort-sur-Corrèze dans environ 2 ans.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Fernando Adrian, comme un flipper
NEXT Quel est ton programme pour dimanche ?