«Nous avons besoin de vous», l’association féministe Nous 54 est en danger

«Nous avons besoin de vous», l’association féministe Nous 54 est en danger
Descriptive text here

L’association féministe Nous 54 manque de membres actifs à Nancy. S’il ne parvient pas à reformer une équipe d’ici juin 2024, il risque de disparaître.

Suite à de nombreux départs d’adhérents, attendus dans les prochaines semaines, Nous Tous 54 recrute une nouvelle équipe, pour continuer à faire vivre le féminisme à Nancy (Meurthe-et-Moselle). « Si nous ne parvenons pas à reconstituer une équipe solide d’ici juin 2024, il est probable que l’association cesse temporairement ou définitivement d’exister à Nancy »alerte l’association de lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans son communiqué.

>>

Depuis 2019, Nous Tous 54 organise des mobilisations comme les grandes manifestations féministes du 8 mars et du 25 novembre.

© Nous tous 54

Nous Tous 54 existe en collectif depuis 2019, puis en association depuis 2021. Évangéline est membre de l’association féministe depuis un an. A 20 ans, elle termine une licence métiers du livre et du patrimoine à Nancy et gère parallèlement la communication de Nous Tous 54. « Dans l’association, nous sommes une quinzaine de membres actifs, dont trois sont mobilisés au quotidien. Malheureusement, ces trois personnes (dont elle fait partie) vont devoir quitter Nancy pour des raisons professionnelles. Nous avons besoin de vous, de votre engagement et de votre motivation.”insiste le militant.

Le plus important c’est que le féminisme continue de vivre à Nancy

Évangéline Neveu, 20 ans, étudiante et militante féministe

Depuis ses débuts, Nous Tous 54 a organisé des mobilisations comme les grandes manifestations féministes du 8 mars et du 25 novembre et a contribué à plusieurs événements, dont des conférences et des ciné-débats ou des cafés-débats. Avec plusieurs projets déjà bien ancrés dans la vie locale, tout est prêt pour reprendre le flambeau. De la trésorerie à la communication, nous avons tout prêt pour la transition. Bien évidemment, les futurs membres pourront aussi inventer d’autres moyens d’action, selon leurs envies. Le plus important, c’est que le féminisme continue à vivre à Nancy.»résume la jeune femme.

>
>

Le label « safe bar », contre les violences sexistes et sexuelles.

© Nous tous 54

Parallèlement, pour réagir aux témoignages d’agressions ou de viols dans les bars et discothèques, Nous Tous 54 a également créé fin 2021 le label « safe bar ». L’association réalise des formations pour les bars de Nancy. En contrepartie, ces établissements s’engagent à sensibiliser et à être vigilants quant au comportement de leurs clients. Quatre bars sont labellisés à Nancy, le Schmilblick, le Bar à Mousse, le Court-Circuit et Les Berthom.

Pour discuter de l’avenir de l’association, Nous Tous 54 organise une rencontre, jeudi 16 mai 2024, à partir de 20 heures au Café Les Artistes, 36 rue Stanislas à Nancy. La participation à cet événement ouvert au public devra être confirmée sur le compte Instagram ou Facebook de Nous Tous 54.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le candidat macroniste Ambroise Méjean pointé du doigt pour avoir été « au chômage pendant la campagne »
NEXT « Dans quelle société voulons-nous vivre ? – .