Entre « 3 000 et 10 000 » personnes attendues à la marche blanche qui a lieu ce samedi à Châteauroux

Une très forte mobilisation est attendue ce samedi 4 mai pour la marche blanche organisée cet après-midi à Châteauroux en mémoire de Matisse. La famille de ce garçon de 15 ans tué le 27 avril par un autre adolescent du même âge a demandé que cette marche ait lieu « dans un esprit apaisé et solidaire », rappelle 20 Minutes, en suivant un itinéraire sécurisé. La famille a tenu à faire savoir qu’elle refusait toute récupération politique du décès de leur fils.

Lire aussi :
Meurtre de Matisse, 15 ans, à Châteauroux : « Attention à tous les bords de droite ou d’ailleurs », le père de l’adolescent met en garde contre toute exploitation politique

Le cortège s’élancera vers 15h30 à travers les rues du centre-ville mais le parcours n’a pas été dévoilé à l’avance pour des raisons de sécurité. Le préfet de l’Indre Thibault Lanxade a indiqué que le tracé passerait «probablement devant le restaurant du père de Matisse, avec une balade dans la ville. Les autorités s’attendent à « 3 000 à 10 000 personnes » et des renforts policiers seront déployés, dont une compagnie de CRS en plus des gendarmes et policiers du département.

Les contrôles seront également renforcés autour de Châteauroux où des militants d’extrême droite sont signalés, indiquent nos confrères. Vendredi, des militants nationalistes masqués ont déployé des banderoles devant la mairie de Châteauroux, scandant des slogans anti-immigration.

Lire aussi :
Meurtre de Matisse à Châteauroux : son papa appelle ceux qui veulent rendre hommage à l’adolescent sur les réseaux sociaux à mettre “une loutre de mer de profil”

De nombreux commerçants ont répondu au slogan lancé par le père de Matisse et ont affiché une photo d’une loutre en hommage au surnom affectueux donné à son fils.

Le jeune Matisse a succombé à ses blessures, dont une blessure au cœur après “une bagarre impliquant deux mineurs” Samedi 27 avril en fin d’après-midi à Châteauroux. Un adolescent de 15 ans, de nationalité afghane et présent légalement sur le sol français, a été mis en examen pour « meurtre » et placé en détention provisoire, tandis que sa mère, âgée de 37 ans, a été mise en examen pour « violences volontaires » sur « personne vulnérable ». ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Suisse écrase le Danemark et atteint les quarts de finale – rts.ch
NEXT le pilote de motocross s’est filmé lors de ses rodéos, il est trahi par son téléphone