Une « bulle » de répit pour les élèves trop stressés de ce lycée du Val-d’Oise

Une « bulle » de répit pour les élèves trop stressés de ce lycée du Val-d’Oise
Une « bulle » de répit pour les élèves trop stressés de ce lycée du Val-d’Oise

Par Romain Dameron
Publié le

3 et 24 mai à 19h02

Voir mon actualité
Suivre La Gazette du Val d’Oise

Arrêtez-vous un instant, soulager la pression Et libérer le stress. C’est tout l’intérêt de la « Bulle », une salle installée au lycée Fragonard de l’Isle-Adam (Val-d’Oise) et ouverte depuis novembre. Ici, pas de questions surprises, d’exercices pénibles ou de bureaux inconfortables, mais sièges moelleuxun Musique apaisante et les œuvres del’art-thérapie.

Cette expérience est née dans le cadre de la promotion de la santé mentale des élèves au sein d’un groupe de prévention du décrochage scolaire.

“C’est la première fois que je vois [ce type d’espace] dans un lycée et je trouve ça sage. »

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France

Retour au calme

Pour l’équipe pédagogique du lycée, il fallait créer ce espace de répit. Pour les étudiants, mais pas seulement. « Cette bulle est également ouverte aux personnels du lycée », explique Mathilde Blugeon, directrice adjointe du lycée Fragonard. Nous accueillons les étudiants dans des situations stressantes pour eux éviter d’être renvoyé chez soi. Il retrouve son calme grâce à des exercices de respiration, de musique ou d’art-thérapie. Les membres de l’équipe pédagogique sont formés à ces techniques et le personnel du lycée est toujours présent en binôme dans la Bulle. »

Mercredi 24 avril, Valérie Pécresse, la présidente (Lr) de la Région Île-de-France, et Marie-Christine Cavecchi, la présidente (Lr) du Conseil départemental du Val-d’Oise, ont visité le lycée Fragonard et ont pris connaissance des nombreuses initiatives mises en place par les enseignants et les étudiants. La bulle les a particulièrement séduits. « On ne devient pas le premier lycée du Val-d’Oise par hasard », juge Valérie Pécresse. C’est la première fois que je vois [ce type d’espace] dans un lycée et je trouve ça sage. »

Félicitations partagées par Marie-Christine Cavecchi. « Je trouve ça formidable de voir les équipes pédagogiques se former au bien-être. La réussite d’un établissement, c’est avant tout ses enseignants et ses personnels, admire le président du Conseil départemental. Au Département, on peut avoir du matériel et des locaux, mais il faut trouver des équipes engagées. Cela m’intéresse et c’est une piste à suivre pour nos collégiens. »

« Il nous fallait un lieu dédié au bien-être des étudiants pour se reposer et retrouver le calme. »

Maëlle, étudiante de 1ère année et vice-présidente du conseil de vie du lycée

Espace détente

Du côté des lycéens, La Bulle de Fragonard a reçu un accueil très positif. Entre les mois de novembre et janvier, 58 étudiants et deux adultes traversé les locaux. La direction de l’école a également constaté une augmentation présence à la Terminale pendant le bac blanc. « Il nous fallait un lieu dédié au bien-être des étudiants pour se reposer et retrouver le calme », confie Maëlle, étudiante en 1D et vice-président du conseil de vie du lycée (Cvl). Nous avons également créé des petites cartes pour inciter les étudiants à s’y rendre. »

La Bulle sera sûrement imitée dans les prochains mois. D’autres établissements valdois travaillent déjà sur leur propre espace détente. « Nous avons présenté ce projet à des collègues du bassin de Pontoise et nous travaillons également avec le collège Pierre-et-Marie-Curie (de L’Isle-Adam) qui souhaite créer sa propre salle de répit », ajoute Mathilde Blugeon.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La date du dimanche 8 septembre proposée pour l’organisation de la braderie du Grand Montluçon
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités