« Avec « L’Art de la joie », Goliarda Sapienza était avant-gardiste » – Libération – .

« Avec « L’Art de la joie », Goliarda Sapienza était avant-gardiste » – Libération – .
« Avec « L’Art de la joie », Goliarda Sapienza était avant-gardiste » – Libération – .

Anniversaire

Article réservé aux abonnés

Le cahier Livres de Libécas

Entretien avec Nathalie Castagné autour de sa biographie de la romancière italienne, dont elle est également la traductrice. Une publication qui s’inscrit dans une série d’hommages à celle qui aurait eu 100 ans cette semaine.

L’art de la joie fait partie de ces livres qui vous marquent durablement. Le portrait d’une femme libre et anticonformiste qui traverse le XXème siècle et ses bouleversements avec une audace, une imagination, une sensualité et un courage incroyables. Le lire, c’est s’attacher à jamais à la figure de Modesta, l’héroïne, et l’exhumer à intervalles réguliers de ses souvenirs pour mieux comprendre le présent, le mettre à distance et dépasser les drames du quotidien. D’autant que Modesta finit par se confondre avec celle qui l’a conçue, l’écrivaine italienne Goliarda Sapienza, dont la vie et la mort sont un roman à elles seules, que nous raconte sa traductrice, Nathalie Castagné, dans une biographie riche et instructive. passionnant publié ce mois-ci pour célébrer le centenaire de l’écrivain.

Né dans une famille sicilienne atypique et très engagée à gauche (« socialiste libertaire » dit son biographe), Goliarda Sapienza a eu plusieurs vies, actrice, militante, écrivaine. Quoi qu’elle ait fait, elle a tout vécu « avec une intensité plus grande que la normale » rapporte Nathalie Castagné, le bonheur comme le malheur, et elle a vécu beaucoup des deux. Ainsi sa dépression après que Luchino Visconti lui ait préféré une autre actrice pour un rôle important dans la pièce d’Arthur Miller les sorcières de Salem qu’il devait mettre en scène. Ou cette autre dépression qui a suivi l’écran

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le CNL adopte un plan pour accompagner la transition écologique
NEXT A Gouesnou, le massacre de Penguérec au cœur du nouveau livre de Michel Le Goff