La Colombie rompt à son tour ses relations diplomatiques avec Israël

La Colombie rompt à son tour ses relations diplomatiques avec Israël
La Colombie rompt à son tour ses relations diplomatiques avec Israël

Gustavo Pedro, le président colombien, a dénoncé l’attitude « génocidaire » du gouvernement israélien ainsi que de Benjamin Netanyahu. « Si la Palestine meurt, l’humanité meurt », a-t-il déclaré.

Le président colombien Gustavo Petro a annoncé mercredi 1er mai la rupture des relations diplomatiques avec Israël, qualifiant le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de « génocidaire » dans sa conduite de la guerre à Gaza.

Israël a immédiatement accusé Gustavo Petro de « récompenser » le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui a pour sa part salué l’annonce du dirigeant colombien, la qualifiant de « victoire ».

« Un président génocidaire »

Gustavo Petro avait vivement critiqué, à plusieurs reprises, la guerre menée par Israël dans la bande de Gaza après les attaques sans précédent du Hamas dans le sud du territoire israélien le 7 octobre.

“Demain (jeudi), les relations diplomatiques avec l’Etat d’Israël seront rompues (parce qu’il a) un gouvernement, un président génocidaire”, a déclaré mercredi le président colombien, lors d’un discours prononcé devant plusieurs milliers de personnes. supporters à Bogota à l’occasion du 1er mai.

En Israël, le chef du gouvernement est le Premier ministre Benjamin Netanyahu, tandis que le président Isaac Herzog a un rôle avant tout symbolique.

« Nous ne pouvons pas revenir aux temps de génocide, d’extermination de tout un peuple », a déclaré le président colombien. « Si la Palestine meurt, l’humanité meurt », a-t-il déclaré, suscitant les acclamations de la foule.

Israël qualifie le président colombien d’« antisémite »

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a immédiatement réagi en qualifiant Gustavo Petro d’« antisémite ». “Le président colombien a promis de récompenser les meurtriers et les violeurs du Hamas, aujourd’hui il a tenu sa promesse”, a écrit Israel Katz sur X.

“Nous apprécions grandement la position du président colombien Gustavo Petro (…) que nous considérons comme une victoire pour les sacrifices de notre peuple et sa juste cause”, ont déclaré les dirigeants du Hamas dans un communiqué. appelant les autres pays d’Amérique latine à « rompre » leurs relations avec Israël.

La Bolivie, gouvernée par un président de gauche, et le Belize, petit État d’Amérique centrale, avaient déjà mis fin à leurs relations diplomatiques avec Israël suite à son offensive dans la bande de Gaza, en représailles à l’attaque du Hamas du 7 octobre.

Et l’Afrique du Sud, fervent défenseur de longue date de la cause palestinienne, a rappelé début novembre tous ses diplomates d’Israël.

Gustavo Petro avait accusé le 20 février Israël d’avoir commis un « génocide » des Palestiniens dans la bande de Gaza, exprimant sa « pleine solidarité » avec son homologue brésilien Luiz Inacio Lula Da Silva, plongé dans une crise diplomatique pour avoir dressé une comparaison entre le Offensive israélienne et extermination des Juifs par les nazis.

« Un génocide » qui « rappelle la Shoah »

Le dirigeant colombien a également annoncé qu’il suspendrait l’achat d’armes fabriquées par Israël, l’un des principaux fournisseurs des forces de sécurité du pays sud-américain, réitérant ses affirmations concernant « un génocide » en cours à Gaza qui « n’est pas sans rappeler l’Holocauste même si le les puissances mondiales n’aiment pas le reconnaître.

Le Brésil et la Colombie soutiennent le procès historique de l’Afrique du Sud contre Israël devant la Cour internationale de Justice (CIJ) à La Haye pour violations présumées de la convention sur le génocide de 1948.

La Confédération des communautés juives de Colombie a dit espérer que « les relations entre les deux pays frères », établies en 1953, « soient maintenues, laissant ouvertes les voies du dialogue », dans un communiqué.

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 48 personnes perdent la vie, des singes hurleurs s’évanouissent et meurent
NEXT En France, des séismes provoqués par des eaux usées injectées dans le sol, selon une étude « concluante »