Des dizaines de cas de rougeole en Occitanie : pourquoi est-ce inquiétant ?

Des dizaines de cas de rougeole en Occitanie : pourquoi est-ce inquiétant ?
Des dizaines de cas de rougeole en Occitanie : pourquoi est-ce inquiétant ?

Depuis le début de l’année, l’Agence régionale de santé (ARS Occitanie) a recensé plusieurs dizaines de cas de rougeole. Depuis 2023, la France et d’autres pays européens sont touchés par cette résurgence inquiétante.

Depuis le début de l’année 2024, et plus particulièrement depuis le mois de mars, l’agence régionale de santé (ARS Occitanie) constate une augmentation des cas de rougeole sur le territoire. Explications avec le Dr Manuel Zurbaran, médecin de santé publique à la Cellule de veille, d’alerte et de gestion sanitaire de l’ARS Occitanie.

Lire aussi :

Explosion des cas de rougeole dans le monde : l’OMS révèle des chiffres inquiétants sur la progression de l’épidémie

Constatez-vous une augmentation des cas de rougeole en région Occitanie ?

Depuis janvier, nous avons enregistré 35 cas de rougeole, principalement dans le Gard et l’Hérault. Ce chiffre s’inscrit dans un contexte général français et européen d’augmentation du nombre de cas de rougeole en 2023 (117 cas sur l’ensemble du territoire français recensés par Santé publique France). Depuis mai, la Roumanie, la Belgique et la France les signalent régulièrement.

Taches rouges sur la peau

La rougeole est provoquée par un virus très contagieux. On la reconnaît à de petites taches rouges qui apparaissent d’abord sur le visage avant de se propager sur le reste du corps. Mais cette éruption cutanée n’apparaît qu’après une dizaine de jours d’incubation. La rougeole se manifeste d’abord par un écoulement nasal, une conjonctivite, une toux, une grande fatigue et une forte fièvre.

Lire aussi :

Coqueluche, rougeole… ces maladies oubliées qui refont surface

Pourquoi ce chiffre, qui peut paraître insignifiant, vous inquiète-t-il ?

Car 35 cas pour une maladie que l’on veut éradiquer, c’est beaucoup. C’est vrai que comparé aux chiffres énormes du Covid, cela peut paraître peu, mais pour la rougeole, que l’on peut et souhaite voir disparaître, il ne devrait pas y avoir plus de 6 à 7 cas par an dans notre région. Et surtout, on ne parle que de cas connus de rougeole, car d’autres ne sont certainement pas diagnostiqués : certaines personnes ont peu de symptômes et ne vont pas voir leur médecin, d’autres ont vu leur médecin, qui peut parfois penser à d’autres virus apparentés et donc ne pas faire de déclaration (la rougeole fait partie des maladies à déclarer). On sait que 35 cas, ce n’est pas la réalité. La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse : une personne peut en contaminer quinze à vingt autres.

« 1 million d’adultes ne sont actuellement pas protégés »

Lire aussi :

Jeux olympiques : Santé publique France appelle à un rattrapage vaccinal contre la rougeole

Pourquoi la rougeole est-elle si étroitement surveillée ?

La rougeole peut être une maladie grave chez les nourrissons mais aussi chez les jeunes adultes qui peuvent développer de graves complications, tout comme les femmes enceintes et les patients immunodéprimés. Les complications les plus fréquentes sont les otites et les laryngites, notamment chez les enfants. Des pneumopathies (6 % des cas de rougeole) et des encéphalites aiguës peuvent également être retrouvées, y compris chez les jeunes adultes en bonne santé.

Lire aussi :

Vaccination : de nouvelles recommandations pour renforcer la protection contre plusieurs maladies

Lire aussi :

INTERVIEW. Recrudescence des cas de coqueluche en France : comment expliquer « l’augmentation exponentielle » des cas dans le pays ?

Donc la population n’est pas suffisamment vaccinée ?

On estime qu’il y a un million de jeunes adultes qui ne sont actuellement pas protégés en France, parce qu’ils n’ont pas été vaccinés ou n’ont reçu qu’une seule dose (c’est le cas des personnes nées après 1980). Et à ce nombre s’ajoutent les jeunes enfants qui ont une vaccination incomplète, notamment à cause des retards lors de la pandémie de Covid-19. Or, la vaccination contre la rougeole est efficace à 95 % avec deux doses, elle est remboursée pour les moins de 17 ans et peut se faire chez votre médecin, en pharmacie ou après une infirmière. Si vous avez déjà eu la rougeole, vous êtes immunisé et si vous ne le savez pas, vous pouvez vous faire vacciner à nouveau sans risque, cela renforcera l’immunité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Voici 3 astuces infaillibles pour repousser les moustiques – .
NEXT Faut-il avoir peur de la peste bubonique ? – .