« Quel cadeau ! »

« Quel cadeau ! »
« Quel cadeau ! »

Embarqués pour un trajet de nuit entre Paris et Cahors (Lot), les passagers de l’Intercités 3665 ont vécu une nuit pour le moins chaotique, ce vendredi 5 juillet. Alors que la promesse de départ faisait état d’un départ à 17h28 pour une arrivée à 23h15, la liaison SNCF ne s’est terminée que vers 5 heures du matin….

Selon les informations de France Live, une panne de locomotive a immobilisé le train pendant de nombreuses heures, à quelques kilomètres seulement de la capitale. Sommés de regagner le quai de la gare d’Etampes (Essonne), les occupants ont fait preuve de patience.

« Notre nuit est gâchée »

Face à une locomotive de secours tant attendue, certains ont préféré abandonner le voyage et prendre un train en sens inverse. D’autres, plus audacieux, ont assisté, incrédules, au déroulement inverse des événements.

« Notre nuit est gâchée » un des passagers l’a vite compris, peu après 20h30. Ce n’est que deux heures plus tard qu’une rumeur s’est répandue parmi les différents trains : le technicien affrété avait oublié son 12-clé, retardant encore un peu l’opération de liaison.

Lire aussi :Il fait quelques travaux dans sa cave et tombe sur un squelette : « On ne sait rien de plus »

Toujours bloqués à Etampes à 23h15 – correspondant à l’heure d’arrivée initiale, en gare de Cahors, à 500 kilomètres au sud -, les passagers ont reçu une annonce surprenante de la voiture-bar, cette dernière proposant en guise de compensation une réduction de 30% sur l’ensemble de la carte : « Quel cadeau ! »plaisante le passager qui vient d’apprendre qu’un médecin a été appelé en urgence après une série de maux. Et il commente : « J’espère que ce ne sera rien de grave, sinon nous ne partirons certainement pas. ».

Panier-repas et prise en charge à l’hôtel

Trente minutes après l’annonce de la remise sur les rails du train, nos « aventuriers du rail » ont pris part, à contrecœur, à un train de nuit. Le terminus a été atteint avec près de 6 heures de retard.

Selon les informations recueillies auprès des passagers, ils bénéficieront d’une réduction de 75% sur le voyage. France Bleu ajoute qu’un panier-repas et de l’eau ont été distribués en gare de Vierzon et qu’un ramassage à l’hôtel a été proposé aux trois voyageurs ayant raté leur correspondance.

« Je savais que le week-end allait être épuisant, mais pas comme ça »conclut notre marathonien qui a fait le déplacement en tant que témoin de mariage.

Apprendre encore plus…

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV détails des dossiers déposés dans le cadre de l’appel à concours – .
NEXT Centrale solaire de Jerada : mirage ou réalité ?