Marie-Eve Janvier se confie sur sa vie de famille avec trois enfants

Marie-Eve Janvier se confie sur sa vie de famille avec trois enfants
Marie-Eve Janvier se confie sur sa vie de famille avec trois enfants

Mère de deux filles, Marie-Eve Janvier était sur le point de renoncer à avoir un troisième enfant lorsque Louis a été conçu… Une histoire empreinte de magie, à l’image de nombreux aspects de la vie du chanteur et animateur. Malgré les responsabilités familiales, Marie-Ève ​​continue d’entreprendre des projets avec une vitalité qui fait envie. Mi-juin, elle terminera sa saison à la radio puis incarnera immédiatement le personnage de Jenna dans la célèbre comédie musicale Serveusequi sera présenté cet été à Montréal et à Québec.

• Lire aussi : Voyez toutes les stars québécoises à la première de « Kurios », du Cirque du Soleil

• Lire aussi : Marie-Eve Janvier fait plaisir à quelqu’un en offrant sa robe de mariée

Comment parvenez-vous à vous organiser ? Avez-vous l’aide des grands-parents ?

Nous sommes loin de nos parents. Parfois, avant les répétitions, je réveillais les enfants tôt pour les reconduire à Granby et j’allais les chercher le soir. Cela crée des horaires complexes, mais j’aime organiser les choses. J’ai des soignants pour m’aider, ils ont un rôle symbolique dans le cœur de mes enfants, et cela aussi est important. Nous sommes bien entourés. Quand j’ai commencé les grandes répétitions, Jean-François n’avait pas de spectacle. Je ne me sens pas différente des autres mères. J’ai l’impression que nous sommes tous dans le même bateau, entre travail et famille. Je vois moins mes enfants ces jours-ci, mais ils apprennent malgré tout. Ils m’accueillent avec joie à mon retour, et très vite la vie normale reprend son cours normal.

Avec trois enfants, c’est autre chose. Notre société n’est-elle pas conçue pour les familles avec deux enfants ?

C’est vrai. Nous l’avons remarqué. J’ai dû changer de voiture car mon aînée était coincée entre deux voitures. Quand j’étais jeune, nous nous entassés tous dans la Ford Tempo de mon père. Ce qui est plus difficile, c’est que Louis aura un an et que mon deuxième vient d’avoir trois ans. Ces deux-là sont proches, même si mon aîné a huit ans. Léa est serviable comme ça, ça n’a aucun sens ! Elle fait la vaisselle tous les soirs. Elle est très sensible. Elle semble avoir compris que ses parents sont dans une période de travail plus intense. Elle me demande souvent : « Maman, que puis-je faire pour t’aider ? C’est incroyable!

Pour lire l’interview complète, vous pouvez vous procurer le magazine 7 jours, en kiosque maintenant.

VOIR ÉGALEMENT:

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Quelle est cette histoire d’une molécule qui aide à protéger les souris des maladies ? – .
NEXT MC Solaar et IAM, les aînés du rap font trembler les arènes de Nîmes