la vaccination a triomphé en éliminant le tétanos maternel et néonatal au Mali. – .

Communiqué de presse conjoint : Ministère de la Santé et du Développement Social – OMS – UNICEF.

BAMAKO, le 24 mai 2024 – La vaccination a joué un rôle crucial dans l’amélioration de la santé publique dans le monde, des données récentes soulignant son impact significatif pour sauver des vies. Une étude majeure publiée dans The Lancet révèle que les efforts mondiaux de vaccination ont permis de sauver environ 154 millions de vies – l’équivalent de 6 vies sauvées chaque minute de chaque année – au cours des 50 dernières années. La grande majorité des vies sauvées – 101 millions – soit 65,6 % des vies sauvées, étaient celles de nourrissons.

L’étude, dirigée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), montre que la vaccination est la plus grande contribution de toutes les interventions sanitaires pour garantir que les bébés non seulement fêtent leur premier anniversaire, mais continuent de mener une vie saine. une vie saine à l’âge adulte.

En juillet 2023, l’OMS a annoncé que le Mali avait officiellement éliminé le tétanos maternel et néonatal, une avancée majeure pour la santé publique dans un pays où les taux de mortalité maternelle et infantile sont parmi les plus élevés au monde. Ce statut a été confirmé à la suite d’une évaluation détaillée qui a démontré que le Mali répond à la norme de l’OMS de moins d’un cas de tétanos néonatal pour 1 000 naissances vivantes dans chacun de ses districts sanitaires. L’efficacité des vaccins dans la prévention de cette maladie chez les mères et les nouveau-nés a joué un rôle déterminant dans l’atteinte de cette étape incroyable, soulignant les énormes avantages des programmes de vaccination.

« Cette réalisation reflète les efforts conjoints de divers intervenants dévoués à l’amélioration de la santé publique », a déclaré le Dr colonel Assa Badiallo Touré, ministre de la Santé et du Développement social. « La vaccination s’est avérée être un outil indispensable pour prévenir les maladies et sauver des vies, et nous devons continuer à donner la priorité et à renforcer les programmes de vaccination. »

Grâce à une stratégie globale visant à renforcer les systèmes de distribution de vaccins, le Mali a été à l’avant-garde de cet effort visant à sauver des vies, notamment en se concentrant sur l’éradication du tétanos maternel et néonatal. Le pays a réussi à éliminer cette maladie mortelle grâce à un effort concerté du gouvernement, des professionnels de la santé, de l’OMS, de l’UNICEF, de GAVI et avec le soutien d’autres partenaires.

« Les vaccins sont sans aucun doute l’une des plus grandes réussites de la médecine moderne, et leur impact sur la santé publique est inestimable », a déclaré le Dr Itama Christian, représentant par intérim de l’OMS au Mali. « Grâce aux efforts déployés, nous sommes passés de la prévention à l’éradication des maladies, faisant de l’utilisation des vaccins un succès impressionnant contre les maladies et préservant la santé des générations futures. »

L’étude a révélé que pour chaque vie sauvée grâce à la vaccination, une moyenne de 66 années de pleine santé étaient gagnées – avec un total de 10,2 milliards d’années de pleine santé gagnées au cours des cinq décennies. Grâce à la vaccination contre la polio, plus de 20 millions de personnes qui autrement auraient été paralysées peuvent aujourd’hui marcher, et le monde est sur le point d’éradiquer la maladie une fois pour toutes.

Ces progrès en matière de survie des enfants soulignent l’importance de préserver les progrès en matière de vaccination dans tous les pays du monde et d’accélérer les efforts pour atteindre les 67 millions d’enfants qui n’ont pas reçu un ou plusieurs vaccins au fil des ans. pandémie, en particulier la pandémie de COVID-19.

Au Mali, une stratégie globale visant à renforcer la vaccination systématique a joué un rôle majeur. Les centres de santé à travers le pays ont été équipés de réfrigérateurs solaires pour stocker efficacement les vaccins et ont été dotés de motos et de véhicules pour faciliter la prestation des services de vaccination.

« L’étape remarquable franchie au Mali s’inscrit dans le cadre des efforts mondiaux de l’UNICEF visant à éliminer les maladies évitables par la vaccination », a déclaré Pierre Ngom, représentant de l’UNICEF. « L’importance d’efforts soutenus, de financement et de collaboration pour garantir un accès équitable aux vaccins et étendre davantage l’impact des programmes de vaccination. En continuant de donner la priorité à la vaccination, les pays du monde entier peuvent collectivement s’appuyer sur les progrès réalisés et contribuer à des communautés plus saines. »

L’UNICEF, l’un des plus grands acheteurs de vaccins au monde, achète chaque année plus de 2 milliards de doses au nom de pays et de partenaires pour atteindre près de la moitié des enfants du monde. Il s’efforce également de distribuer des vaccins jusqu’au dernier kilomètre, garantissant que même les communautés éloignées et mal desservies aient accès aux services de vaccination. Ces efforts sont cruciaux pour accroître la couverture vaccinale.

Alors que le monde est aux prises avec les conséquences de la pandémie de COVID-19, la nécessité de déployer des efforts de vaccination à l’échelle mondiale est plus cruciale que jamais. L’histoire réussie du Mali dans l’élimination du tétanos est une Source d’inspiration et un témoignage du pouvoir des vaccins pour sauver des vies.

Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel que les gouvernements du monde entier accordent la priorité aux investissements dans la vaccination afin de protéger l’une des plus grandes réalisations de l’humanité, car aucun enfant ne devrait mourir d’une maladie que nous savons comment prévenir. Ensemble, nous pouvons construire un monde dans lequel les maladies évitables ne constituent plus une menace. C’est humainement possible.

####

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV “La Maison du dragon” revient le 17 juin. Notre avis sur les premiers épisodes de la saison 2
NEXT Valady. Jean Couet-Guichot et Gaya Wisniewski, deux artistes en résidence dans la région