«C’est complètement irrationnel», la folie des vinyles rockamboliques se déroule lors d’une vente aux enchères exceptionnelle

«C’est complètement irrationnel», la folie des vinyles rockamboliques se déroule lors d’une vente aux enchères exceptionnelle
«C’est complètement irrationnel», la folie des vinyles rockamboliques se déroule lors d’une vente aux enchères exceptionnelle

Une partie des 20 000 vinyles de l’ancien disquaire rennais Rockin’Ronnie étaient en vente aux enchères ce lundi 29 avril 2024. Les nombreux collectionneurs qui ont fait le déplacement témoignent de l’engouement intemporel pour le vinyle.

860 euros pour un album des Beatles de 1964 ou encore un album complet de Brassens à 2 000 euros. Les enchères qui se sont tenues ce lundi 29 avril 2024, à Rennes, ont attiré de nombreux amateurs de vinyles.

178 lots étaient proposés à la vente, un premier best des 20 000 disques vinyles de Ronnie Lucas, alias Rockin’Ronnie, célèbre disquaire rennais et homme aux multiples lives « rockambolesques ».

Le reportage de Gilles Le Morvan et Bruno Van Wassenhove :




durée de la vidéo : 00h02mn19s

Un reportage de Gilles Le Morvan et Bruno Van Wassenhove


©France 3 Bretagne

“Il existe mille et une façons d’écouter de la musique, mais ma préférée est le son des 45 tours dans le juke-box en vinyle.” Frédéric repart des ventes avec deux disques 45 tours. Comme presque tout le monde ici, le vinyle est imbattable, le Saint Graal, lorsqu’il s’agit d’écouter de la musique.

«C’est complètement irrationnel. développe Loïc, un collectionneur originaire de Lomener dans le Morbihan. Nous y mettons tous nos souvenirs d’enfance. Et puis l’objet en lui-même est intéressant.

LIRE : PORTRAIT. Il vend des vinyles dans une ancienne station service des Monts d’Arrée

Une mode qui dure et se poursuit dans la capitale bretonne. « Rennes a bénéficié de disquaires très réputés comme Rockin’Ronnie, explique Seb, disquaire rennais nouvelle génération qui a misé, à juste titre, sur le succès inépuisable des petits gâteaux noirs. Ici, les gens ont toujours été attachés aux vinyles. Là où tout le monde lâchait un peu les choses, il était toujours possible à Rennes de trouver des vinyles là où c’était l’époque du désert.

En 2022, plus de 5 millions de disques vinyles ont été vendus en France, soit trois fois plus qu’en 2016.

Autre plaisir et pas des moindres du vinyle : «la chasse”, comme le dit Loïc. Ce médicament “trouver, débusquer« LE vinyle. Benoît parle de « la poésie de fouiller, de revenir avec ce à quoi on n’avait pas pensé en arrivant dans le magasin. »

Pour les passionnés, la vente aux enchères de la collection de Ronnie se poursuit en ligne. Un salon du disque est également annoncé ce dimanche 5 mai à Rennes.

(Avec Gilles Le Morvan et Krystel Veillard)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Frédérick De Grandpré prépare un nouveau spectacle
NEXT Être enceinte est un travail difficile, même métaboliquement, selon une étude