Transfert MRE 27,44 milliards de dirhams en 3 mois

Transfert MRE 27,44 milliards de dirhams en 3 mois
Transfert MRE 27,44 milliards de dirhams en 3 mois

Les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont atteint 27,44 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars 2024, contre 27,55 milliards de dirhams un an auparavant, selon les derniers indicateurs mensuels du commerce extérieur de l’Office des changes.

L’Office des changes vient de rendre publics les derniers indicateurs du commerce extérieur du mois de mars 2024, offrant un aperçu des évolutions significatives dans différents secteurs. Ces données révèlent des évolutions notables, qu’elles soient positives ou en baisse, notamment en ce qui concerne les transferts de fonds des MRE, les exportations dans le domaine de l’aéronautique et de l’automobile, le déficit commercial, ou encore le flux net d’investissement direct étranger (IDE).

MRE, solde des prestations et recettes de voyages

Les MRE ont effectué des transferts de fonds pour un montant total de 27,44 MMDH à fin mars 2024, en légère baisse par rapport aux 27,55 MMDH de l’année précédente. Ces transferts sont en légère baisse de 0,4% (-106 millions de dirhams) par rapport à la même période en 2023.

Parallèlement, l’excédent de la balance des services a diminué de 11,6% pour s’établir à 29 milliards de dirhams contre 33 milliards de dirhams à fin mars 2023, en raison d’une hausse plus importante des importations de services (+17,6%) que des exportations ( +2,2 %).

Quant aux recettes de voyage, ce sont s’établit à 23,72 milliards de dirhams à fin mars 2024, contre 24,99 milliards de dirhams une année auparavant. Les dépenses de voyages ont augmenté à 7,73 milliards de dirhams (+38,6%), dégageant un excédent de 15,99 milliards de dirhams à fin mars dernier.

Aéronautique et automobile : les exportations en hausse

Les exportations du secteur aéronautique ont dépassé 5,8 milliards de dirhams au cours des trois premiers mois de 2024, en hausse de 13,7% par rapport à la même période de 2023. Cette progression est soutenue par une hausse des ventes dans les segments aéronautiques. Assemblage (+20,3% à 3,82 milliards de dirhams) et EWIS (Système d’interconnexion des câblages électriques) (+2,7% à 1,95 milliards de dirhams).

De plus, le Les exportations de l’automobile ont augmenté de 13,1% à 38,34 milliards de dirhams, avec des ventes en hausse dans les segments « Construction » (+20,5%), « Intérieur et sièges de véhicules » (+19,3%). et « Câblage » (+6,4 %). Le secteur « Électronique et électricité » a également enregistré une hausse de 5% à 6 milliards de dirhams, grâce à la hausse des ventes des appareils de coupure ou de raccordement des circuits électriques (+40,2%) et des fils et câbles (19,4%).

En revanche, les exportations des «autres mines», «textiles et cuirs», «agriculture et agroalimentaire» et «phosphates et dérivés» ont reculé respectivement de 22% à 1,14 milliard de dirhams, soit 3,7% à 11,69 milliards de dirhams, soit 3%. à 25,62 milliards de dirhams et de 2,3% à 17,63 milliards de dirhams.

Maroc : Réduction du déficit commercial

Le déficit commercial du Maroc a diminué de 14,6% pour atteindre 61,9 milliards de dirhams au cours des trois premiers mois de 2024. Cette réduction du déficit est due à une baisse des importations de biens de 4% à 175,47 milliards de dirhams et à une hausse des exportations de 3% à 113,56 milliards de dirhams. Le taux de couverture gagne ainsi 4,4 points pour s’établir à 64,7%.

La baisse des importations s’explique également par plusieurs facteurs, notamment la baisse des produits bruts de 22,3% à 7,19 milliards de dirhams, des produits énergétiques de 13,6% à 28 milliards de dirhams et des produits alimentaires de 7,7%. à 21,88 milliards de dirhams. Cette baisse est compensée par une hausse des produits d’équipement finis de 2,2% à 41,24 MMDH, et des produits finis de consommation de 0,8% à 39,35 MMDH.

Les IDE, un flux en flèche

Le flux net des IDE a atteint près de 5,8 MMDH à fin mars 2024, enregistrant une hausse significative de 56,2% par rapport à la même période un an auparavant. Cette hausse s’explique principalement par une hausse des revenus issus de ces investissements qui ont augmenté de 23,9% pour atteindre plus de 9,7 MMDH, tandis que les dépenses ont diminué de 5,1% à 3,9 MMDH.

Concernant le flux net des Investissements Directs Marocains à l’Etranger (IDME), il s’est établi à -114 MDH contre +1.682 MDH à fin mars 2023. Les revenus liés à ces investissements ont augmenté de 33,4% pour atteindre 4,58 milliards de dirhams, tandis que les dépenses ont diminué de 12,7% à 4,46 milliards de dirhams.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les localités du Sud favorisent un développement économique basé sur la mer
NEXT Sorties – Loisirs – Sur la Côte Bleue, le club Happy Business 13 permet de réseauter