la victime serait allée chercher de l’aide au commissariat avant de succomber

la victime serait allée chercher de l’aide au commissariat avant de succomber
la victime serait allée chercher de l’aide au commissariat avant de succomber

Il était 22h30 jeudi lorsqu’un homme a sonné à l’interphone du commissariat de la rue du 4-Septembre. L’agent de service au commissariat ouvre : la personne indique avoir été poignardée. Elle a des blessures à la poitrine. Son état est grave. Les pompiers ont été appelés en urgence pour soigner la victime.

Ce dernier est toujours conscient. Elle a le temps de désigner la personne qui l’a poignardée. Le transfert aux urgences de l’hôpital a eu lieu très rapidement, mais l’intervention des médecins n’a pas suffi à sauver l’homme de 29 ans, dont les blessures étaient trop graves. Son décès a été déclaré vendredi aux premières heures.

Arrestation rapide

Le procureur de la République de Périgueux, Jacques-Édouard Andrault, n’a souhaité faire aucun commentaire sur cette affaire. « Sud Ouest » a pu faire confirmer deux éléments. Dans un premier temps, une enquête pour meurtre a été ouverte et confiée aux hommes du commissariat. Ensuite, la personne désignée par la victime a été interpellée très rapidement. Elle a été placée en garde à vue. Ce serait un quadragénaire. Pour une affaire de meurtre, le Code pénal prévoit que la garde à vue dure vingt-quatre heures, avec une prolongation de la même durée si nécessaire.

On ne sait toujours pas où a eu lieu l’attaque. Selon France Bleu Périgord, tout est parti d’une altercation dans le hall d’un immeuble du centre-ville.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le prix des fournitures scolaires baisse (trop) peu – .
NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet