les prix des terrains baissent dans l’écoquartier Larriou, le futur cinéma se dessine

les prix des terrains baissent dans l’écoquartier Larriou, le futur cinéma se dessine
les prix des terrains baissent dans l’écoquartier Larriou, le futur cinéma se dessine

Le dernier Conseil municipal d’Aire-sur-l’Adour s’est tenu mardi 18 juin, au lendemain des vacances. Le premier point consistait en une modification significative de la convention liant la commune à Satel, responsable…

Le dernier Conseil municipal d’Aire-sur-l’Adour s’est tenu mardi 18 juin, au lendemain des vacances. Le premier point consistait en une modification majeure de la convention liant la commune à Satel, chargée de la vente des terrains à Larriou. Cette modification prend effet pendant dix ans, pendant lesquels Satel s’engage à commercialiser le terrain et la commune versera annuellement la somme de 170 000 euros HT, somme destinée à réduire le prix de vente au mètre carré à 50 euros HT, décision prise en fonction sur la stagnation des prix du marché et les dispositions légales en matière d’urbanisation des terres. Il faut dire qu’à 90 euros le mètre carré, le prix était bien au-delà de ceux pratiqués sur le territoire de la commune, plus proches des 40 euros.

Xavier Lagrave a fait l’inventaire de ce que l’urbanisation a coûté à la commune, soit 1,9 million d’euros, en incluant les aides aux programmes sociaux, l’aire de jeux et le montant à verser. Jérémy Marti, au nom de l’opposition, s’est accordé sur un “projet surdimensionné et inadapté, lancé en 2013 pour vingt ans, mais la solution proposée est la moins pire et nous voterons pour”.

complexe de cinéma

Deuxième sujet important : le démantèlement puis la vente pour l’euro symbolique de la parcelle supportant l’ancienne piscine, afin d’y implanter le complexe cinéma. Côté acquéreurs, le dossier est bouclé et les travaux débuteront en septembre 2024 et dureront un an. L’opposition vote contre, logiquement, compte tenu de son rejet du projet global, mais souhaite plein succès au cinéma à quatre salles.

Enfin, la durée de stationnement en zone bleue passe d’une heure et demie à deux heures, « le temps de trouver une solution permanente » a ironisé le maire, qui répond à une demande des commerçants.

Suite au décès de Jean-Claude Souc, Évelyne Pissoat a été élue au Centre municipal d’action sociale et Isabelle Méchin siégera aux Amis des Chemins de Saint-Jacques.

Côté culture, le Cama (Collectif Aturín de musique et des arts du spectacle) recevra une subvention de 1 000 euros pour sa fête du livre, organisée le 28 septembre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les aveux de Vingegaard, abasourdi hier après une journée difficile – .
NEXT Des Comoriens tués dans un incendie, probablement criminel, dans un immeuble à Nice – .