Huit soldats tués dans l’explosion de Rafah samedi, annonce Tsahal

Huit soldats israéliens ont été tués ce samedi matin dans une explosion à Rafah, au sud de la bande de Gaza, a annoncé l’armée. Il s’agit de l’incident le plus meurtrier pour les forces de défense israéliennes dans la bande de Gaza depuis janvier.

Porte-parole de Tsahal

Capitaine Wassem Mahmoud

Les noms de trois victimes ont jusqu’à présent été autorisés à la publication : il s’agit du capitaine Wassem Mahmoud, 23 ans, commandant adjoint d’une compagnie du 601e bataillon du génie de combat, originaire de Beit Jann ; le sergent Itai Amar, 19 ans, résidant à Kochav Yair en Judée-Samarie ; Sergent Shalom Menachem, résident de Beit El en Judée et Samarie.

Itay AmarFDI

Les familles des cinq autres soldats ont été informées et leurs noms devraient être dévoilés ultérieurement. Selon une première enquête de Tsahal, les soldats ont tous été tués à bord d’un véhicule blindé de génie de combat (CEV) Namer. Les soldats menaient un convoi vers 5 heures du matin samedi, après une offensive nocturne contre le Hamas dans les zones nord-ouest du quartier de Tel Sultan à Rafah, au cours de laquelle les troupes de la 401e brigade blindée ont tué une cinquantaine d’hommes armés, selon l’armée israélienne. Le convoi se dirigeait vers les bâtiments saisis par l’armée, pour permettre aux troupes de se reposer après l’opération de la nuit.

Elyahu Moshe ZimbalistFDI

Le Namer CEV, touché par une forte explosion, était le cinquième ou sixième véhicule du convoi. Il n’a pas été possible de déterminer dans l’immédiat s’il s’agissait d’une bombe pré-posée ou si des terroristes du Hamas s’étaient approchés du véhicule avec un engin explosif et l’avaient placé directement sur le CEV. L’armée enquête également sur la possibilité que des explosifs stockés à l’extérieur du CEV aient contribué à l’explosion massive. L’enquête a révélé qu’aucun coup de feu n’a été tiré lors de l’incident et que le véhicule n’était pas à l’arrêt au moment de l’explosion. Leurs morts portent à 307 le nombre de soldats de Tsahal tués lors de l’offensive terrestre contre le Hamas et des opérations le long de la frontière avec Gaza. Un policier a été tué lors d’une opération de sauvetage d’otages la semaine dernière, et un sous-traitant civil du ministère de la Défense a également été tué dans la bande de Gaza. L’incident le plus meurtrier à Gaza s’est produit en janvier, lorsque 21 soldats ont été tués dans une explosion consécutive à un tir du Hamas qui a provoqué l’effondrement de deux bâtiments.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 610 milliards de dollars par an seront nécessaires d’ici 2045 – .
NEXT Ce que nous savons de l’accident d’autobus scolaire qui a tué 12 enfants – .