Dénonciation des « massacres terroristes du Hamas », retraite à 60 ans… Que contient le programme du Nouveau Front Populaire ? – .

Cette émission ne mentionne toutefois pas le nom du potentiel Premier ministre de cette coalition.

Le Nouveau Front populaire, alliance de gauche pour les législatives anticipées, a dévoilé vendredi son programme de « rupture » qui sera appliqué en cas de victoire, comprenant trois abrogations de réformes symboliques et l’augmentation du salaire minimum à 1.600 euros net. (1 398,69 euros actuellement).

Les mouvements de gauche, de la Place publique aux Insoumis en passant par les Écologistes, le PCF et le Parti socialiste, promesse d’abroger les réformes des retraites, de l’assurance chômage et de la loi sur l’immigration.

« Les massacres terroristes du Hamas »

Sur la question ultra-sensible du conflit au Moyen-Orient, Ils dénoncent également dans leur émission « les massacres terroristes du Hamas ».

La situation en Israël et à Gaza avait cristallisé les dissensions à gauche ces derniers mois, notamment lors de la campagne européenne où les positions du leader insoumis Jean-Luc Mélenchon lui avaient valu des accusations d’antisémitisme.

EN DIRECT – Elections législatives anticipées : la nouvelle coalition de gauche promet d’abroger la réforme des retraites

Le Nouveau Front Populaire s’est finalement mis d’accord sur condamnation des « massacres terroristes » du Hamasappelant à « imposer un cessez-le-feu immédiat à Gaza et à faire respecter l’ordonnance de la Cour internationale de Justice (CIJ) qui évoque sans ambiguïté un risque de génocide ».

Il reconnaît également une “explosion inquiétante et sans précédent” d'”actes racistes, antisémites et islamophobes” en France, une réponse assez claire à la formule contestée de M. Mélenchon qui considérait début juin que l’antisémitisme “reste résiduel”. En France”.

Mesures « d’urgence sociale »

Les mouvements de gauche ont décomposé leur programme commun en trois parties : première quinzaine de jours de « rupture » incluant des mesures d’« urgence sociale » ; un « été de bifurcations » avec la présentation de plusieurs lois (pouvoir d’achat, santé, éducation) qui s’étaleront sur les 100 premiers jours ; puis une tranche de « transformations » au cours des mois suivants.

Dans cette troisième partie est intégrée l’affirmation deun « objectif commun » du droit à la retraite à 60 ans et un engagement à vers une VIe République avec la fin du 49.3 et l’instauration de la représentation proportionnelle.

Le Nouveau Front Populaire s’engage également à « rétablir un impôt de solidarité sur la fortune (ISF) renforcé avec un volet climat » au cours de ses 100 premiers jours au pouvoir s’il y accède après les élections du 30 juin et du 7 juillet.

Quatre jours d’intenses négociations

Cet accord a été validé vendredi matin par le conseil national du PS, par 190 voix pour, 8 contre et 13 abstentions, a indiqué une source du parti.

Ce programme, fruit de quatre jours d’intenses négociations, ne mentionne pas le nom du potentiel Premier ministre de cette coalition, autre point de dissension entre les différentes familles politiques.

Ce volet programmatique doit être accompagné d’un accord sur les candidatures dans les 577 circonscriptions.

Avec l’AFP

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Hausse du pétrole, tensions géopolitiques et rebond de l’euro après le
NEXT Prix ​​du gaz, démarque inconnue, nouveau plan d’économies… Ce qui change au 1er juillet