les éloges pleuvent sur Dupont après le sacre européen de Toulouse

les éloges pleuvent sur Dupont après le sacre européen de Toulouse
les éloges pleuvent sur Dupont après le sacre européen de Toulouse

Pas de percée monumentale cette fois, ni de passe d’un autre monde, et pourtant, regroupant les éloges qui fleurissent à son égard depuis samedi, on se dit qu’un extraterrestre a bel et bien traversé la planète rugby. la vitesse de la lumière dans la magnifique soucoupe du Tottenham Hotspur Stadium, situé dans le quartier nord de Londres.

Le Stade toulousain a remporté un sixième titre de champion d’Europe en battant le Leinster après prolongation (22-31), et son capitaine, bien que cantonné à un rôle essentiellement défensif, a fait tourner les têtes. Antoine Dupont a électrisé de nombreux regards, venus de partout.

Il suffit de lire le post du Telegraph Rugby, sur les réseaux sociaux du quotidien anglais, pour apprécier l’accent : « Vous raconterez à vos enfants et petits-enfants que vous avez eu le privilège de voir en chair et en os le petit général de Toulouse (…) Antoine Dupont révolutionne son sport comme Cruyff ou Federer avant lui», en référence à la légende du football néerlandais et au maestro du tennis suisse. Juste ça.

L’international gallois Liam Williams a posté un message simple sur les réseaux sociaux : « Antoine Dupont est le meilleur du monde ». Un peu plus au nord, en Ecosse, c’est Jim Hamilton, l’ancien international du XV du Chardon, qui déclare sur rugby Pass TV : « Antoine Dupont est le meilleur joueur de l’histoire du rugby ».

Les Jeux peuvent lui donner une autre dimension

Alors qu’a fait le capitaine du XV de France lors de la dernière Coupe du monde pour autant captiver l’imaginaire ? À peu près tout, sauf ce que l’on voit. Véritable poison en défense, il a bouleversé le jeu irlandais et il a sauvé deux essais qui semblaient tout faits en grattant deux ballons à moins de cinq mètres de sa ligne. Il a donné le ton quand les muscles brûlaient, il a trouvé des touches salvatrices, dont un « 50-22 » à peine croyable, et il aurait pu s’offrir un essai grâce à un geste acrobatique dès la 2e minute si un de ses crampons n’avait pas empiété. la ligne de touche. “Je me suis adapté, c’est ce qu’il faut faire quand on n’arrive pas à gagner la ligne d’avantage”, a-t-il simplement répondu en salle de presse après le match.

Le mot juste, toujours, comme le ton. L’extraordinaire est réservé au rectangle vert. Désigné meilleur joueur de cette finale et meilleur joueur de la compétition en 2024, après avoir été sacré meilleur joueur du monde en 2021, le demi de mêlée cumule les honneurs à 27 ans et semble aujourd’hui planer bien au-dessus de tous ses rivaux. Le quotidien britannique The Guardian confirme : « Antoine Dupont a éclipsé Jamison Gibson-Park, notamment sur ses qualités défensives qui étaient moins attendues. »

Avec lui, chaque match est une aventure, l’occasion d’assister à des actions qu’on ne croyait pas possibles. Qu’il y ait du jeu ou pas. Même ses adversaires sont conquis. D’où son aura, hors de France aussi. Et comme il a choisi d’innover, en s’aventurant dans le rugby à sept pour viser l’or olympique aux Jeux de Paris l’été prochain, on se dit que le monde du sport n’a pas fini de s’étonner. Et cela dépasse largement le petit cercle des initiés du rugby.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’inflation sous-jacente du Japon devrait s’accélérer, gardant la BOJ sur la bonne voie pour de nouvelles hausses de taux
NEXT Zwei Todesopfer, elfe Verletzte – Actualités – .