Robert De Niro offre sa voix à un clip de campagne de Biden ciblant la dérive de Trump

Robert De Niro offre sa voix à un clip de campagne de Biden ciblant la dérive de Trump
Robert De Niro offre sa voix à un clip de campagne de Biden ciblant la dérive de Trump

Dans un clip de campagne intitulé « Snapped », l’acteur Robert De Niro énumère les excès de l’ancien président et candidat Donald Trump. Le tout au nom de son rival Joe Biden.

Une voix de moins pour Donald Trump. L’acteur et réalisateur Robert De Niro prête sa voix à la prochaine vidéo de campagne Élections présidentielles américaines en novembre. Ce prochain clip s’intitule « Snapped », ce qui peut se traduire par « tourner », perdre la tête.

Et pour cause, c’est tout l’objet de cette trente-deuxième vidéo bientôt diffusée à travers les Etats-Unis. Robert De Niro veut montrer comment l’ancien président et candidat Donald Trump a « tournoyé », comme le raconte le Guardian.

«Des tweets de minuit, à la consommation d’eau de Javel, en passant par les gaz lacrymogènes des citoyens… nous savions que Trump était hors de contrôle lorsqu’il était président. Puis il a perdu les élections de 2020 et a craqué», explique l’ennemi du milliardaire, qu’il a par le passé comparé à Hitler.

En lisant ces mots, on peut observer les images derrière ces événements. Donald Trump est vu lors de la conférence de presse de 2020 où il a suggéré un traitement à l’eau de Javel pour Covid-19. On le voit également en pleine séance photo alors que des manifestations brutales ont lieu après le meurtre de George Floyd.

Ou encore : la fameuse attaque meurtrière du Capitole, le 6 janvier 2021, où l’ancien président sortant a été déclaré vainqueur par les insurgés, à la place de Joe Biden.

“Dictateur”

Dans son message, Robert De Niro assure que Donald Trump « tentait désespérément de conserver le pouvoir » en 2021. Le 1er août 2023, l’ancien président a été inculpé de « complot contre l’État américain », d’entrave à une procédure officielle et de violation des règles. droits électoraux.

Toutefois, l’inéligibilité du Républicain n’est pas tranchée. “Maintenant, il se présente à nouveau, menaçant cette fois de devenir un dictateur et de mettre fin à la Constitution”, déclare de Niro. «Je vais être un dictateur pendant un jour», a effectivement déclaré Donald Trump mercredi 10 janvier sur Fox News, sans préciser ses intentions.

Ce message anti-Trump se termine bien entendu par son rival – considéré comme perdant par plusieurs sondages – Joe Biden. La dernière image se double d’une formule traditionnelle, “je m’appelle Joe Biden et j’approuve ce message”, tandis que le démocrate salue les troupes armées. Une mise en scène à l’américaine.

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 52 projets d’investissement direct étranger et 86 projets de partenariat enregistrés auprès de l’AAPI
NEXT la ville de Craon en alerte rouge après une crue historique