Une journée questions-réponses dans le jardin partagé au bord de la rivière

Une journée questions-réponses dans le jardin partagé au bord de la rivière
Une journée questions-réponses dans le jardin partagé au bord de la rivière

Une vingtaine de structures associatives et institutionnelles étaient sur place mercredi.

Une journée Questions – Réponses s’est déroulée dans le cadre agréable des Jardins Partagés, au bord de la Lergue ce mercredi 22 mai pendant qu’Antoine Bay, de la Compagnie des jeux, s’occupait des enfants.

Stands, atelier pizza et théâtre forum

“Partant du constat qu’il est difficile de savoir où s’adresser quand on a un problème face au labyrinthe de l’administration, nous avons essayé de créer un lien direct entre la population et les structures”, explique Arthur Clot, médiateur au centre socioculturel Lutéva et co-créateur du projet avec Amélie Bodson et Géraldine Gailland de l’association Terre en Partage. De nombreuses structures associatives et institutionnelles étaient présentes : Ifad App des Piémonts, UFCV, lycée, France Services, Abeille Verte, Maison Sport Santé, Programme de Réussite Éducative, Pôle médiation, Distillerie, Hors les Murs, Grand Dire Ensemble, l’Encrier, Terre Contact. , Compagnie des Jeux…

La journée comprenait également un atelier de fabrication de pizzas avec repas partagé ainsi qu’un théâtre forum sur le thème de la relation entre les usagers et le service public. « On part d’une scène où tout va mal et le public débat pour identifier les problèmes et essayer d’apporter des solutions en rejouant la scène. C’est le public qui possède les connaissances et non les acteurs. »explique François, l’un des deux comédiens de Zart Production spécialisés dans ce style d’exercices, qui dirige également le Théâtre de la Plume à Montpellier.

« L’objectif est d’identifier des personnes et de proposer des solutions concrètes. Nous sommes des individus et nous essayons de vivre ensemble. complète Amélie Bodson pour l’association Terre en Partage qui a pour objectif de créer du lien social à travers le jardinage. “C’est une première qui a aussi permis aux structures présentes de pouvoir se rencontrer et faire connaissance”, » ajoute Arthur Clot, lui aussi content de cette première même si les organisateurs espéraient quelques personnes en plus.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Une interview vertieft die Gräben – .