Israël donne son feu vert à la reprise des négociations pour leur libération

Israël donne son feu vert à la reprise des négociations pour leur libération
Israël donne son feu vert à la reprise des négociations pour leur libération

Cette décision intervient après la diffusion d’une vidéo montrant l’enlèvement de soldats israéliens par des combattants du mouvement islamiste Hamas.

Les otages détenus à Gaza seront-ils enfin libérés ? Le cabinet de guerre israélien a donné son feu vert à la reprise des négociations en vue de la libération des personnes détenues dans la bande de Gaza, où l’armée a mené des bombardements ce jeudi 23 mai au nord et au sud du territoire palestinien. .

La décision de poursuivre ces discussions intervient après la diffusion d’une vidéo montrant l’enlèvement de soldats israéliens par des combattants du mouvement islamiste Hamas le 7 octobre, lors de son attaque sans précédent en Israël qui a déclenché la guerre.

Les familles de cinq femmes soldats retenues en otage à Gaza ont autorisé mercredi la diffusion de ces images. Dans la séquence, tirée d’une vidéo filmée par les commandos du Hamas, selon les familles, on peut voir ces jeunes femmes, certaines au visage ensanglanté, assises par terre en pyjama, les mains liées derrière le dos.

“Les images révèlent le traitement violent, humiliant et traumatisant que les filles ont subi le jour de leur enlèvement”, a indiqué le Forum des familles d’otages dans un communiqué.

“Plus jamais”

Ces images vont “renforcer ma détermination à lutter de toutes mes forces jusqu’à l’élimination du Hamas, pour garantir que ce que nous avons vu ce soir ne se reproduira plus”, a répondu de son côté le Premier ministre israélien, Benjamin. Netanyahu, sur son compte Telegram, avant de rencontrer son cabinet de guerre mercredi soir.

Il a « donné instruction à l’équipe de négociateurs de revenir à la table des négociations pour obtenir le retour des otages », selon un haut responsable gouvernemental.

Début mai, des négociations indirectes entre le Hamas et Israël, via des médiateurs du Qatar, de l’Egypte et des Etats-Unis, n’ont pas abouti à un accord sur une trêve à Gaza associée à la libération des otages. et les prisonniers palestiniens détenus par Israël.

L’attaque du 7 octobre, menée par le Hamas depuis la bande de Gaza, a fait plus de 1.170 morts, en majorité des civils, selon un décompte de l’AFP basé sur des données officielles israéliennes. Sur les 252 personnes prises en otages le 7 octobre, 124 sont toujours détenues à Gaza, dont 37 morts, selon l’armée.

En réponse à l’attaque, le Premier ministre israélien s’est engagé à éliminer le Hamas, avec son armée lançant une offensive dévastatrice dans la bande de Gaza, où le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par Israël, l’Union européenne et les États-Unis, a pris le pouvoir en 2007.

Au moins 35 709 Palestiniens, pour la plupart des civils, sont morts dans cette offensive, selon les données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza dirigé par le Hamas.

Les plus lus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV vive émotion à La Réole, d’où est originaire la jeune victime
NEXT Une interview vertieft die Gräben – .