Bois de lettres s’installe dans 9 communes pour célébrer la Journée internationale du vivre ensemble en paix

Bois de lettres s’installe dans 9 communes pour célébrer la Journée internationale du vivre ensemble en paix
Descriptive text here

Des équipements pour questionner le vivre-ensemble…

Bois de Lettres invite les Réunionnais à écrire des messages de vivre ensemble sur des cartes postales, qu’ils pourront ensuite accrocher sur des arbres sélectionnés dans neuf communes différentes de l’île. Cette installation artistique éphémère crée un « feuillage » de souvenirs, d’anecdotes et de messages de paix, symbolisant l’unité et la solidarité. L’arbre, symbole de la métissage de La Réunion, représente la multiplicité de ses racines et son unité. Bois de Lettres s’appuie sur cette métaphore pour encourager le partage entre les communautés de l’île car le faire ensemble est la base du vivre ensemble. Chaque carte postale envoyée à un autre participant d’un coin différent de l’île renforce ce réseau de liens naturels et humains. L’association Métis de La Réunion est à l’origine de cet événement :

« Bois de Lettres est bien plus qu’une simple initiative ; c’est un appel à la compréhension mutuelle, à l’inclusion et au respect de la diversité qui fait la richesse de notre île.

En incitant chacun à partager son histoire et ses aspirations, nous renforçons le tissu social et le tissu culturel réunionnais pour construire un avenir apaisé et durable » a déclaré Pascal Thiaw kine, président de l’association Métis Réunionnais… lors de la Journée Internationale du Vivre ensemble célébrée le 9 villes de l’île

Créée par les Nations Unies (ONU) le 8 décembre 2017, la Journée internationale du vivre ensemble en paix vise à promouvoir la paix, la tolérance, l’inclusion, la compréhension et la solidarité entre tous les individus, quelle que soit leur race, leur religion, leur nationalité ou leur appartenance culturelle. Elle s’inscrit dans le cadre de la Charte des Nations Unies et incarne la volonté résolue de protéger les générations futures du fléau de la guerre.

Le premier arbre aux lettres a vu le jour en 2020. Depuis, nous l’avons croisé lors de plusieurs événements sur l’île. Il s’agit de la troisième édition de Bois de Lettre. La précédente édition s’est déroulée dans 6 communes, mais a depuis su attirer de nouveaux participants. Ainsi, le 16 mai prochain, les habitants de Saint-Benoît, Saint-Denis L’Etang-Salé, Saint-Paul, Entre-Deux, Saint-Pierre, La Possession, Bras Panon et Saint-Joseph pourront participer à cette Édition 2024. événement rendu possible grâce à la mobilisation des associations culturelles et de quartier.

Chaque site accueillera des expositions et des spectacles (chorale, kapoera, Maloya, ateliers de lecture, fonker, flashmob, yoga du rire, loto, domino, mosaïque, origami, course de roues, conte, etc.). Le programme complet par ville est à découvrir sur reunionmetis.re.

En partenariat avec le colloque international du vivre ensemble à l’Université de La Réunion

L’événement Bois de Lettres est associé au programme du colloque international « Vivre ensemble entre utopie et réalité », organisé par les laboratoires LCF et DRIRE de l’Université du 14 au 16 mai 2024. Ce colloque rassemble 52 chercheurs internationaux de diverses horizons, dont le Canada, la Nouvelle-Calédonie, l’Europe et l’Inde. Les chercheurs présents sur l’île participeront activement aux installations du Bois de Lettres en visitant La Réunion et des sites sélectionnés à travers l’île.

Ce partenariat renforce l’engagement de l’association Métis de La Réunion pour le vivre ensemble, en intégrant des perspectives académiques et internationales à cette initiative locale. Il offre également une plateforme unique pour échanger des idées, partager des connaissances et promouvoir des actions concrètes pour un monde plus inclusif et solidaire et en faveur du faire ensemble.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’Australie libère les loyers et l’allégement énergétique alors que l’inflation mord les électeurs
NEXT l’essence et le diesel plus chers aujourd’hui