le procureur saisi malgré tout

le procureur saisi malgré tout
le procureur saisi malgré tout

Par Fabien Hisbacq
Publié le

3 et 24 mai à 15h12

Voir mon actualité
Suivre l’actualité Occitanie

« Des violeurs étrangers dehors ». Pour avoir écrit ça sur le sol d’une rueAlbi (Tarn), le 28 avril 2024, un militant du petit groupe d’extrême droite Patria Albiges sera poursuivi. Mais le racisme ne fait pas partie des raisons invoquées. Seule la « détérioration » de la chaussée. Inacceptable pour un élu, qui a décidé de contacter le procureur de la République.

Au lendemain de la découverte du tag, le 29 avril 2024, le groupe des Radicaux de Gauche et Citoyens (RGC) avait déjà protesté contre cet acte, exigeant, une fois de plus, la dissolution du petit groupe d’ultra-droite Patria Albiges.

« Incitation à la haine raciste »

Le président du RGC, conseiller régional et maire d’Aiguefonde, Vincent Gareln’a pas l’intention d’abandonner et veut que le caractère raciste de l’inscription soit pris en compte. C’est pourquoi, sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale, il a saisi le procureur de la République d’Albi pour « lui donner un avis sur la nature de l’infraction constatée et informée lors de la garde à vue de la personne interpellée et qui demande poursuites pour « provocation à la haine raciste » en vertu des articles 23 et 24 de la loi du 24 juillet 1881 relative à la liberté de la presse.

Un an d’emprisonnement et/ou 45 000 euros d’amende

« Ceux qui, par l’un des moyens prévus à l’article 23, ont provoqué la discrimination, la haine ou la violence contre une personne ou un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou non-appartenance à une ethnie, une nation, une race déterminée. ou de religion, sera puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines. seulement », précise Vincent Garel.

Des membres du petit groupe déjà condamnés

« Ces articles, modifiés par les lois du 21 juin 2004 et du 24 août 2021, paraîtraient tout à fait clairs et détaillés compte tenu des comportements qui pourraient être provoqués suite à la lecture de cette inscription, ainsi que du fait que plusieurs individus du groupuscule Patria Albiges ont déjà été condamnés en décembre 2023 pour incitation publique à la haine », ajoute l’élu, qui rappelle que “Ces personnes déjà condamnées et d’autres membres du petit groupe Patria Albiges étaient présents au tribunal pour montrer leur soutien à l’accusé.”

” Ce affiliation identitaire bien connuele caractère raciste ne peut échapper à l’appréciation de la justice », conclut Vincent Garel.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les taux d’inflation devraient baisser, selon Morgan Stanley Par Investing.com
NEXT Thomas Jolly, le directeur artistique des cérémonies des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, a allumé la vasque