« Toutes les femmes attendent » que les hommes soutiennent enfin #metoo, assure Juliette Binoche

« Toutes les femmes attendent » que les hommes soutiennent enfin #metoo, assure Juliette Binoche
« Toutes les femmes attendent » que les hommes soutiennent enfin #metoo, assure Juliette Binoche

Dans une interview très forte qu’elle a accordée à Anne Diatkine dans Libération, Juliette Binoche raconte avec calme, avec beaucoup de précision, ce que c’était d’être actrice dans les années 80 et 90, quand on a débuté. En le lisant, on se dit que les jeunes actrices étaient vraiment réduites à leur corps, leurs seins, leurs fesses, leurs organes génitaux, ce que l’actrice appelle la marchandisation de son corps : «Quand tu es une jeune actrice et que tu ne sais pas comment réaliser ce rêve. Vous avancez petit à petit, mais vous faites face à des situations que vous découvrez car qui peut savoir comment cela se passe ? Et nous sommes les seuls à croire en son chemin. Il faut y croire très fort. S’il n’y a pas vraiment une foi totale, on ne peut pas résister à certaines demandes Et dans les années 80-90, en partant. des années 70, il y avait une demande de nudité dans les films Et que je me souviens d’une conversation avec André Téchiné à l’époque en 85, quand il me disait qu’il ne voulait plus rien filmer. la tête, il voulait que le corps soit engagé Ce qui est au départ plutôt une bonne nouvelle car on est entier Donc c’est important de jouer à fond. Mais il y avait toujours cette obsession de la nudité.

Juliette Binoche raconte l’intensité violente de son histoire avec Carax, les difficultés de tournage avec Jean-Luc Godard, avec Jacques Doillon, avec d’autres. Elle parle des attouchements, de ce baiser que lui a imposé un certain réalisateur, cet autre qui l’a pelotée de force dans sa loge. Elle explique que très vite, elle a dit non, elle a posé des limites : «Il y en a d’autres qui ont fixé beaucoup de limites. L’éducation est si importante. J’avais une mère qui ne me prévenait pas parce qu’elle ne savait même pas que ça se passait comme ça au cinéma. Et lorsqu’elle a vu Rendez-Vous pour la première fois, elle a été véritablement émerveillée. Elle m’a dit : ‘Comment as-tu fait ? Et je pensais qu’elle m’admirait, mais en fait non, elle était horrifiée.

► Écoutez Juliette Binoche raconter les trahisons, la force qu’elle en a tirée et l’émotion qui la saisit lorsqu’elle évoque la position de faiblesse prise par les hommes

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ces bactéries qui survivent dans cet endroit extrême suggèrent que la vie pourrait exister sur Mars et ailleurs
NEXT Votre Wi-Fi est en panne ? Voici la solution pour partager la connexion de votre smartphone Android avec votre PC Windows ! – .