« Il n’a aucun contrôle » – Trump prend une bouffée d’air frais dans la campagne

« Il n’a aucun contrôle » – Trump prend une bouffée d’air frais dans la campagne
« Il n’a aucun contrôle » – Trump prend une bouffée d’air frais dans la campagne

Donald Trump s’évadera temporairement du banc des accusés pour tenir mercredi deux grands meetings de campagne, son premier depuis le début de son procès à New York.

Donald Trump va temporairement s’évader du banc des accusés.

ats

L’ancien président républicain, candidat à la Maison Blanche, profitera d’une brève pause dans les audiences pénales pour se rendre dans le Wisconsin en début d’après-midi. Cet Etat rural du nord du pays sera l’un des plus disputés lors de son duel avec Joe Biden en novembre.

Comme à son habitude, Donald Trump enchaînera avec un deuxième meeting, à 22H00 GMT, organisé sur le tarmac d’un aéroport du Michigan. Ce type de décor permet au Républicain d’atterrir directement au pied de la scène avec son avion personnel, tandis que de la musique patriotique est diffusée, avant de lancer directement son événement — pour le plus grand plaisir de ses fans.

Deux rendez-vous et autant d’occasions, selon l’équipe de campagne de Donald Trump, de « faire le contraste » entre son premier mandat « et la présidence ratée » de son rival démocrate.

Mais aussi pour l’ancien dirigeant de prendre un bol d’air frais, loin du tribunal de Manhattan où il est jugé depuis deux semaines pour une affaire de paiements à une star de films pornographiques.

“Don endormi”

Le procès de Donald Trump est certes historique, mais il a tout pour lui déplaire. Les allées et venues du tempétueux septuagénaire devant le tribunal semblent déjà entrées dans une forme de routine.

Le républicain lance et clôture ainsi chaque journée d’audience par des déclarations sur place, au cours desquelles, agacé, il évoque pêle-mêle ses déboires judiciaires, la situation économique des Etats-Unis, l’anniversaire de sa femme, et la température, “glaciale”. », semble-t-il, du tribunal.

Il entre ensuite dans la salle d’audience, par une porte vitrée, entourée de barrières métalliques. Réduit de facto au silence, le tribun, connu pour ses frasques, n’a montré aucune émotion. Face au bal des témoins participant à son procès, Donald Trump semble parfois s’ennuyer, voire s’assoupir.

Force est de constater que son clan, jusqu’alors si uni, montre également des fissures : seul son fils Eric est jusqu’à présent venu le soutenir en personne devant le tribunal.

“Il déteste être au tribunal, où il n’est qu’un autre accusé”, déclare le politologue Larry Sabato. “Il n’a aucun contrôle.” Un statut que le juge Juan Merchan ne cesse de lui rappeler. Mardi, lors d’une pause, on a vu le républicain soupirer longuement.

Les déboires du milliardaire font un tabac auprès de l’équipe de campagne de Joe Biden, qui donne désormais au républicain le surnom de « Sleeping Don ». Une forme de retour à l’expéditeur, Donald Trump ayant depuis longtemps donné à son rival le surnom de « Sleepy Joe ».

Ce procès coïncide également avec l’avancée de Joe Biden dans les sondages depuis mars, les deux candidats étant désormais au coude-à-coude.

Bonnets rouges

Mais Donald Trump et ses partisans espèrent aussi profiter de l’attention médiatique entourant son procès pénal, comptant sur le fait qu’il lui offre une plateforme amplifiée pour faire campagne. C’est avec cette idée en tête que le républicain se rend mercredi dans le Wisconsin et le Michigan.

Donald Trump n’a organisé aucun de ses rassemblements emblématiques depuis le début de son procès : le seul qu’il avait prévu a été annulé en raison de la météo.

Or, c’est bien connu, le Républicain puise son énergie dans ses grands meetings. Sur scène, Donald Trump, 77 ans, se lance dans des diatribes, esquisse des pas de danse, jette ses célèbres casquettes rouges à la foule.

Dans l’un de ses numéros préférés, le showman se moque de l’âge de son rival – même si seulement quatre ans les séparent – ​​et incarne un Joe Biden hagard, désemparé, incapable de quitter la scène. Une manière pour l’accusé Trump de rappeler que son rival jongle aussi avec son lot de difficultés, liées à son âge.

Tous les procès de Donald Trump

Donald Trump se défend devant le tribunal de New York dans une affaire de falsification de documents. Ce n’est pas la première fois qu’il doit faire face à la justice. Retour sur tous les procès visant l’ancien président américain.

25/04/2024

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « La bataille est gagnée », affirme Bruno Le Maire
NEXT Les chars israéliens entrent dans le centre de Rafah, l’ONU convoque un conseil de sécurité d’urgence