Sortie de CollabNext, une suite collaborative souveraine de « 2030 »

Sortie de CollabNext, une suite collaborative souveraine de « 2030 »
Descriptive text here

Jamespot, l’éditeur français de Digital Workplace, vient de lancer deux offres collaboratives, souveraines et augmentées par l’IA.

Le premier, CollabNext, est né de l’appel à projets « Suites bureautiques Cloud Collaboratif » du plan « 2030 ». Elle est le fruit du travail de 12 partenaires et se veut « une véritable alternative à Microsoft 365 et Google Workspace ».

La suite est 100% souveraine et son hébergement – ​​sur Outscale – est SecNumCloud (version 3.2).

Elle propose un Intranet collaboratif et plus de 100 applications pour « répondre spécifiquement aux besoins métiers et aux typologies de chaque organisation ». Il dispose également d’une suite bureautique complète (Basic Office) avec email, messagerie, agenda, visioconférence et gestion documentaire.

Cette suite a été développée par Jamespot à l’aide d’outils open Source, tels que OnlyOffice pour l’édition de texte et Jitsi pour Visio.

Un bot de style Gen AI

Parallèlement, Jamespot sort un assistant d’Intelligence Artificielle Générative augmenté : « JamesBot se présente ainsi sous la forme d’un Chatbot, à qui on peut demander de générer du texte à l’aide d’une simple invite ».

Autre nouveauté basée sur l’IA, un outil « baguette magique », permet d’étoffer ou de synthétiser un texte écrit, de l’adapter à différents canaux de communication en un clic : Intranet, email, blog, post LinkedIn, etc.

Ces deux fonctionnalités sont disponibles, en option, dans Basic Office et CollabNext.

« L’IA générative rendra nos solutions collaboratives plus puissantes. La sortie de CollabNext est également une grande victoire pour nos partenaires et nos équipes, car cet outil est le premier à proposer une première véritable alternative souveraine de cette ampleur », se réjouit Alain Garnier, Président et co-fondateur de Jamespot.

Pour mémoire, il existe cependant déjà quelques alternatives, notamment celle d’Oodrive et de son consortium avec Tixeo et Olvid.

Pour son GenAI, Jamespot propose et proposera plusieurs LLM « selon les besoins et l’évolution des modèles, paramétrables par plateforme », confie Alain Garnier à MagIT. « À ce jour, nous disposons de : Mistral AI 8x22B, Llama 3 70B et le modèle LightOn Alfred 40B. »

Plusieurs options cloud pour Basic Office

Les deux offres – Basic Office et CollabNext – mais elles ne ciblent pas forcément les mêmes organisations. « Basic Office est plutôt destiné aux utilisateurs qui souhaitent uniquement de la « bureautique » (10 à 1000 utilisateurs) là où CollabNext embarque une Digital Workplace incluant à la fois la transversalité de la RSE et la structuration de l’Intranet Collaboratif et de son portail applicatif (500 à 100 000 utilisateurs). ), explique Alain Garnier à MagIT.

Pour élargir la distribution de ses solutions, Jamespot a signé l’année dernière une vingtaine de partenariats de distribution avec des agences de conseil et des acteurs de la Digital Workplace dont Orange Business.

Dans la même lignée, l’éditeur a construit des ponts avec des acteurs du cloud souverain pour offrir plus d’options à ses clients : OVH Cloud, 3DSOutscale (pour la certification SecNumCloud et HDS), Thales (pour les besoins restreints de distribution), Orange ou encore le cloud public « π » .

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Tim Cook pourrait annoncer l’IA dès la semaine prochaine
NEXT Téléchargez france.tv gratuitement sur Futura