Le Canada surpris par la Suisse

Le Canada surpris par la Suisse
Le Canada surpris par la Suisse

Contrairement à l’an dernier, le Canada ne repartira pas avec la médaille d’or du Championnat mondial de hockey.

Samedi après-midi, l’unifolié a perdu sa demi-finale 3 à 2 en fusillade contre la Suisse en République tchèque.

Les Canadiens tenteront donc de se consoler en remportant la médaille de bronze contre la Suède. Les Suisses, de leur côté, retrouveront les favoris locaux pour la grande finale.

• Lire aussi : La Tchéquie renverse la Suède !

Dans le duel d’aujourd’hui, la nation suisse a rapidement pris l’avantage face au Canada, Kevin Fiala et Nino Niederreiter ayant déjoué le gardien Jordan Binnington en première période.

Le défenseur Brandon Tanev a réduit l’écart en deuxième période. Le natif de Toronto a profité d’une remontée pour mettre la rondelle dans le dos de Leonardo Genoni. C’est John Tavares, en avantage numérique et dans les derniers instants de la troisième période, qui a égalisé le score. Connor Bédard a été complice de ce succès important pour le capitaine canadien.

Impossible de terminer le travail

Le rêve d’une deuxième conquête consécutive s’est terminé en tirs de barrage, après une prolongation où le Canada s’est procuré les meilleures occasions. Dylan Cozens s’en est notamment sorti en désavantage numérique, mais Genoni a fermé la porte.

Bédard a été le seul marqueur des cinq tireurs canadiens, tandis que Fiala et Sven Andrighetto ont trouvé le moyen de faire bouger les cordes lors de la dernière étape du match.

« Nous étions si proches. C’est encore difficile à croire, a déclaré Tavares, dont les commentaires ont été rapportés par le site Internet de l’IIHF. Il faut reconnaître aux gars leur persévérance et leur riposte.

“C’est une question de circonstances et malheureusement nous n’avons pas réussi à l’emporter.”

“Nous avons eu nos chances, même à la fin du temps réglementaire, et nous avons débuté la prolongation avec un avantage numérique”, a analysé Andrew Mangiapane. Cela aurait été bien de marquer, mais donnez-leur du crédit. Dès le début, nous nous sommes enfoncés dans un trou et nous ne pouvions pas en sortir.

Genoni, qui a 36 ans et n’a jamais joué en dehors de son pays, a terminé son duel avec 42 arrêts. À l’autre bout de la glace, Binnington a fait face à 30 tirs.

Les deux matchs pour les médailles se joueront dimanche.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La vente de Cap Friendly va changer sa vie
NEXT Où aller voir les matchs de l’Euro ? Découvrez notre carte interactive – .